Actualités

Le dimanche 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, la plateforme Mirabal organise à Bruxelles une manifestation nationale. Elle exige ainsi un engagement bien plus important du politique dans la lutte contre cette violence. Le PTB et son mouvement des femmes Marianne appellent à une mobilisation massive pour cette manifestation.

Du député MR à la Fédération Wallonie-Bruxelles Fabian Culot à Bart De Wever, plusieurs politiciens traditionnels ont tenté de diaboliser la gauche radicale en l’assimilant à l’extrême droite. De nombreux intellectuels ont déjà eu l’occasion de démontrer à quel point cette comparaison est fausse.

La ministre De Block poursuit sa chasse aux malades de longue durée. Elle veut désormais déterminer « de manière scientifique » la durée d'une incapacité de travail suite par exemple à un burn-out. C'est non seulement insensé au plan médical, mais cela n'apporte par ailleurs aucune solution au nombre élevé de malades de longue durée.

Le MR a tenté de forcer les enseignants de la Fédération Wallonie-Bruxelles à sensibiliser leurs élèves sur les « dangers de l'extrême-gauche ». « C'est une insulte à tous ceux qui s'occupent de notre enseignement mais aussi une insulte aux résistants comme le communiste sérésien Julien Lahaut », a répondu le député PTB Frédéric Gillot. La résolution du MR a heureusement été rejetée.

Suite à l’accord de majorité communale conclu part les socialistes du sp.a et le PTB à Zelzate, les partis de droite, N-VA et Open VLD en tête, hurlent au scandale. Au point d’en appeler à l’instauration d’un cordon sanitaire autour du PTB. Mais qu’est-ce qui leur fait si peur ? Peut-être les propositions sociales et écologiques présentes dans l’accord ? Découvrez-les ici et faites-vous une idée par vous-même.

Les propositions de la direction de bpost ont été discutées aujourd’hui dans les instances syndicales. « Nous avons reçu un avis négatif unanime », a résumé la CSC. De son côté, la CGSP estime les propositions « insuffisantes » et demande « la réunion du front commun dans les plus brefs délais ». Retour sur cinq des raisons pour lesquelles les postiers rejettent le plan de la direction.

Que faire contre la pénurie et l'explosion des prix de médicaments ? De plus en plus d'acteurs de la santé préconisent l'application de « la licence obligatoire ». Le PTB embraie et dépose une proposition de loi pour briser le monopole d'une entreprise sur un médicament, même s'il est encore protégé par un brevet, afin de le rendre accessible à ceux qui en ont besoin. 

Voilà comment Frédéric, facteur depuis 12 ans, résume la grève chez bpost. « Tant que nous n'obtiendrons pas des résultats concrets, nous sommes prêts à rester mobilisés. »

La commune de Zelzate, située au Nord de Gand, sera désormais dirigée par une majorité de gauche. Le PTB sera donc au pouvoir dans une commune, et c'est une première. Le sp.a et le PTB ont conclu un accord de majorité qui opte radicalement pour la participation citoyenne, une taxation juste et une vraie politique sociale qui investit dans les gens.

Fumée blanche à Zelzate. La commune, située au nord de la ville de Gand, sera dirigée pour les six prochaines années par une « coalition pour l'avenir » composée par les socialistes flamands du sp.a et le PTB. « Nous voulons que Zelzate redevienne une commune chaleureuse, sociale et démocratique », explique Geert Asman, chef de file du PTB local, qui sera Premier échevin.

Pages