Emploi - Travail

Le samedi 30 juin, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Vienne contre le projet du gouvernement d'ultra-droite d'instaurer la journée de travail de 12 heures. Sous le slogan « Pour une vie meilleure », la Fédération syndicale autrichienne (ÖGB) , rejointe par de nombreuses organisations, avait appelé à la mobilisation.

Le PTB dépose une proposition de loi sur l'attribution des marchés publics pour l'achat de bus, trains et trams.

Le conseil des ministres vient de décider de sanctions envers les malades de longue durée qui ne coopéreraient pas à une procédure de réintégration. Le PTB s'oppose à cette politique de sanctions et exige que l'on mette fin à la chasse aux malades de longue durée. Au lieu de s'en prendre aux malades, c'est aux causes fondamentales qu'il faut s'attaquer.

C’est une belle nouvelle qui est tombée ce 1er Mai. Après sept jours de mobilisation, les travailleurs et travailleuses de chez Lidl ont arraché une victoire contre la pression extrême au travail. Voici quelques éléments à retenir d’une grève qui a été exceptionnelle à plus d’un titre.

Les victimes d’accidents du travail sont nombreuses. Même si elles ne se retrouvent pas toutes dans les chiffres officiels… Faire reconnaître ses droits lorsqu’on a connu un accident relève parfois du parcours du combattant…

Vous êtes malade parce que vous avez un métier pénible ? Vous devrez travailler plus longtemps pour pouvoir prendre votre pension. Et plus le métier est pénible, plus vous serez pénalisés.

Aux élections, ils ont perdu près de 14 % des voix et, pourtant, le social-démocrate Martin Schulz (SPD) et Angela Merkel (CDU) entrent dans une nouvelle « grande coalition » (« GroKo »). Pour tenter d'apaiser la base du SPD, en colère, Martin Schulz a démissionné de la présidence du parti.

Mounir vit et travaille depuis 12 ans en Belgique. Il y a aussi développé un engagement fort en faveur de l'égalité des droits pour tous les travailleurs. Mais il est jugé « illégal » par l’État, et se trouve aujourd'hui dans un centre fermé. « Nous voulons pouvoir contribuer à la sécurité sociale, mais le gouvernement nous traite comme des criminels. »

Depuis près d’un mois, 200 livreurs et livreuses de Deliveroo sont en action. Face à la sourde oreille de la direction, ils occupent maintenant le siège bruxellois de la multinationale. Deliveroo pèse 2 milliards de dollars et voit son chiffre d’affaire exploser (+611% entre 2016 et 2017). Mais l’entreprise a annoncé la fin du statut de salarié pour ses travailleurs au profit d’un statut de faux indépendant payé à la tâche. Bienvenue au moyen-âge version économie « du partage ».

Les ministres européens des Affaires sociales sont arrivés à un accord concernant un nouveau statut des travailleurs détachés. La Commissaire européenne pour l'Emploi et les Affaires sociales, Marianne Thyssen (CD&V) se félicite : ce futur accord est la preuve que les décideurs européens se préoccupent des travailleurs et que l'Europe sociale est en marche. Vraiment ?

Pages