Migration - Asile

En interdisant au navire de sauvetage Aquarius d’accoster en Italie, Matteo Salvini, le nouveau ministre italien de l’Intérieur et leader d’extrême droite, veut imposer la fermeture des frontières européennes aux réfugiés, dans la perspective du prochain sommet européen qui aura lieu fin juin. Une option soutenue en Belgique par Theo Francken, qui appelle même à « contourner » les droits de l’homme afin de pouvoir renvoyer les personnes qui fuient la guerre ou la misère.

La petite Mawda était enterrée ce mercredi 30 mai, accompagnée par une marche blanche de près de 2000 personnes. La famille a introduit une demande de régularisation afin de pouvoir rester auprès de leur petite fille. Mais le Premier ministre préfère arrondir les angles avec ceux qui en profitent pour semer la division. La pression de la société civile sera donc bien nécessaire.

Theo Francken utilise une nouvelle fois la situation au parc Maximilien pour déshumaniser les personnes dont le seul crime est de fuir la guerre, la persécutions et la misère. Le nombre de migrants n’a pourtant pas augmenté ces derniers mois. S'ils doivent dormir dehors, c’est uniquement parce que le centre d’accueil où ils dormaient cet hiver a fermé ses portes.

De nombreux membres du PTB et de ses mouvements de jeunes étaient présents aujourd’hui à Bruxelles, parmi les plus de 10 000 personnes qui ont défilé en solidarité avec tous les migrants et contre la criminalisation des citoyens et du monde associatif qui organisent la solidarité là où l’État n’est plus présent.

Le rapport sur les expulsions des migrants au Soudan a été publié aujourd’hui. L’enquête réalisée, dans un délai beaucoup trop court, n’a pu apporter aucune certitude sur ce qui s’est passé avec les personnes renvoyées au Soudan. Le rapport confirme cependant que le gouvernement a renvoyé des Soudanais sans vérifier s’ils risquaient la torture.

L’Union Européenne négocie un nouveau deal avec l’Éthiopie pour faire venir en Europe une mission d’identification des réfugiés éthiopiens. Cette mission serait composée, selon l’ONG britannique Statewatch, de membres des services secrets.

Le PTB s’oppose au projet de loi du gouvernement visant à permettre de pénétrer le domicile de migrants ou celui de personnes les hébergeant.

« Ceux qui sont contre ma politique sont pour une politique de frontières ouvertes », selon Bart De Wever. « C’est ça ou la régularisation massive », affirme Charles Michel. Comme pour les pensions et tous les dossiers où le gouvernement Michel est en difficulté, c’est le même refrain : les opposants mentent et l’opposition n’a pas d’alternative. Vraiment ?

Malgré les nouvelles révélations selon lesquelles le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken a menti depuis le début dans l’affaire du renvoi de réfugiés vers le Soudan, le Premier ministre a décidé de continuer à le couvrir. Preuve que Charles Michel a besoin de la N-VA pour se maintenir au pouvoir et continuer sa politique d’austérité.

Des Soudanais renvoyés par le Belgique ont été torturés dès leur retour au Soudan. Non seulement des ONG, mais également le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides, responsable de traiter les demandes d'asile en Belgique, avaient averti Theo Francken. Depuis le début dans cette affaire, le Parlement est mis devant le fait accompli, quand le secrétaire d’État ne ment pas tout simplement. N’y a-t-il pas de limites au cynisme du gouvernement, qui continue de soutenir Theo Francken ?

Pages