Olivier Goessens

 
 

Ce dimanche 2 décembre, plus de 75 000 personnes ont marché dans Bruxelles pour la plus grande manifestation pour le climat que la Belgique ait connue. À l’initiative de cette marche historique, Climate Express et Coalition Climat ont réussi à mobiliser un public extrêmement divers, depuis les groupes de scouts à des « grands-parents du climat », en passant par les étudiants, les délégations syndicales et bien d'autres venus des quatre coins du pays.

Nous pouvons encore sauver le climat. Le PTB a un plan, qui mise sur la technologie de l'hydrogène. Pour le mettre en œuvre, il va falloir changer radicalement et opter pour une planification écologique. Bref, opérer une révolution climatique. Le 2 décembre, le PTB portera ce plan lors de la manifestation Claim the Climate à Bruxelles.

Depuis 30 dans déjà, l’élite politique du monde entier a la possibilité d’enclencher un revirement vers une économie durable. Il serait très naïf d’espérer que, de lui-même, le sommet climatique en Pologne aboutira à de bons résultats. C’est par l’action et la mobilisation que nous pourrons mettre les négociateurs sous pression.

Le reportage de l'émission Pano de la VRT sur Schild & Vrienden a secoué la Belgique. Dans ce long article, nous tentons d'expliquer l'origine du phénomène Schild & Vrienden, depuis ses liens avec l'alt-right américaine jusqu'aux traditions de la droite nationaliste du mouvement flamand.

Plus d’une vingtaine de membres de l’organisation Schild & Vrienden assument des fonctions importantes au sein de la N-VA ou se présentent sur les listes du parti lors des prochaines élections. La direction du parti nationaliste a dit qu'elle n'était pas au courant. C'est faux.

Notre pays est touché par une des vagues de chaleur les plus longues et les plus chaudes de l'histoire de la Belgique. Ces phénomènes extrêmes se reproduisent de plus en plus souvent en raison du réchauffement climatique. Alors que nos décideurs politiques tentent de minimiser un accord climatique, le mouvement belge pour le climat, Climate Express, prévoit une importante mobilisation à Bruxelles, le 2 décembre.

Partout dans le monde, des gens ont exprimé leur indignation face aux images révoltantes de ces enfants enfermés dans des cages. Plus de 2300 enfants de réfugiés – la plupart originaires du Guatemala et du Salvador – étaient en effet séparés de leurs parents et enfermés dans des camps à la frontière avec le Mexique. Aux États-Unis mêmes, les importantes manifestations ont contraint Trump a faire un pas en arrière. Preuve qu’il n’est pas insensible à la pression. Le 30 juin, une grande marche de protestation est encore prévue à Washington et, le 7 juillet, à Bruxelles. 

La direction de Carrefour exerce la tactique du diviser pour régner, les travailleurs, celle de la solidarité. À Paris, le 1er mars, les travailleurs belges et français ont mené ensemble une action contre le plan de la multinationale. Perte d’emplois, fermetures de magasins, polyvalence imposée, attaques sur les conditions de travail… : la restructuration menace tous les travailleurs, des deux côtés de la frontière.

Après la tuerie du 14 février dans un lycée de Parkland, en Floride, un mouvement a été mis en place à une vitesse incroyable par des jeunes qui exigent le droit de fréquenter l'école en toute sécurité et veulent donc aussi briser le pouvoir du puissant lobby des armes. Deux semaines plus tard, leur mouvement #NeverAgain a déjà réussi à fendre plusieurs brèches dans la muraille de l'industrie américaine de l'armement. Même le président Trump a dû faire marche arrière.

Deux  ans après l’Accord de Paris sur le climat, le compte à rebours continue à tourner. Tous les pays sont sensés présenter des plans pour limiter le réchauffement climatique. La ville de Bonn accueillera un nouveau sommet en vue de faire le pont sur l’état d’avancement. Qu’en est-il en Belgique? Et que proposer pour changer radicalement de cap?  

Pages