Benjamin Pestieau

 

Nos salaires réels baissent. C’est ce que beaucoup ressentent à la fin (la moitié?) du mois, et c’est ce qu’a confirmé le dernier rapport sur les salaires de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Un constat que certains contestent. Voici pourquoi nos salaires baissent bel et bien et pourquoi il faut inverser la tendance.

Le mouvement des gilets jaunes impressionne par sa détermination. Face à cette mobilisation des politiciens traditionnels grassement payés par nos impôts réduisent la colère des gens à un problème de « perception ». « Dans quel monde vivent-ils ? » réagissent les gilets jaunes, qui restent mobilisés. C’est que leur mouvement porte sur bien plus de choses que la seule hausse du carburant.

Neuf mois après les métallos allemands, c’est au tour de la métallurgie autrichienne de mener la bataille pour les salaires. Les sidérurgistes autrichiens exigent 5 % d’augmentation salariale et se battent contre une nouvelle loi qui permet aux patrons de faire travailler leur personnel jusqu’à 12 heures par jour et 60 heures par semaine sans sursalaire.

Le PTB s’oppose à la volonté du gouvernement de supprimer la possibilité de crédits-temps de fin de carrière à 55 ans et soutient les appels des organisations syndicales à se mobiliser le 14 décembre prochain.

Pour le PTB, les deux plus grandes villes wallonnes, Charleroi et Liège, doivent jouer un rôle moteur pour rendre les transports en commun gratuits. Une ambition qui aide à répondre aux urgences de santé publique, de mobilité, écologique et sociale. Les partis traditionnels prétendent que c’est « irréaliste », mais qu’en est-il ?

Le PTB a apporté son soutien aux près de 60 000 manifestants et manifestantes qui sont descendu·e·s dans les rues de huit villes du pays ce mardi 2 octobre. Ils protestaient contre les plans pension du gouvernement. Partout, dans tous les secteurs, en rouge ou en vert, s’est exprimé le refus radical d’une logique qui nous fait travailler plus longtemps pour moins de pension.

Nous avons comparé les programmes et propositions des différents partis concernant 5 mesures concrètes qui reviennent régulièrement dans la lutte pour de vraies pensions. Que pensent les partis de vos pensions ? Qu'ont-ils décidé et voté ?

Ce 28 septembre, le PTB publiait une étude qui montre que, sous le gouvernement Michel, il y a eu un véritable transfert de la poche des travailleurs vers celle des profits. Ce 29 septembre, le MR tente d’y répondre, mais il s’emmêle un peu les pinceaux.

Saut d'index, flexi-jobs, loi salariale... le gouvernement Michel-De Wever a beaucoup fait pour couper dans nos salaires. Une technique payante pour les actionnaires, puisque, en quatre ans, 9 milliards d'euros ont été transférés des salaires vers les profits des entreprises. « Les richesses doivent revenir à celles et ceux qui les ont produites, réagit Raoul Hedebouw. Il est temps d'augmenter les salaires. »

Pieter Timmermans, le patron de l’association des (grandes) entreprises de Belgique (FEB) est comme un enfant gâté qui n’a plus de limite. Alors que les salaires belges réels sont parmi les seuls de l’Union européenne qui ont baissé ces dernières années et que les profits des entreprises n’ont jamais été aussi élevés, il en demande encore plus…

Pages