Gaston Van Dyck

 

En fin de carrière, beaucoup se sentent un peu, ou totalement, au bout du rouleau. Ce qui fait qu'aujourd'hui, plus de 100 000 personnes travaillent en 4/5e ou à mi-temps, dans l'espoir de pouvoir continuer à travailler jusqu'à leur pension. Mais cette possibilité, le gouvernement Michel vient de la supprimer…

Koen Heyens est en colère contre le gouvernement. Après s’être esquinté le dos pendant des années, il pouvait enfin prendre sa prépension. Mais le gouvernement a modifié le mode de calcul de sa pension ainsi que celle de nombreux autres prépensionnés. Et cela les prive de pas mal d’argent. C’est pourquoi Koen et le PTB intentent un procès auprès du Conseil d'État.

Il s’agit du premier procès concernant le chrome VI (ou chrome hexavalent) en Belgique. La SNCB doit venir expliquer au tribunal correctionnel pourquoi elle a fait exécuter des travaux au cours desquels des vapeurs hautement nocives se sont libérées à du personnel non protégé.

« Hier, on a vu pour le première fois Zuhal Demir être mise dans l’embarras », écrit le journal flamand Het Belang van Limburg à propos de la première intervention à la Chambre de Zuhal Demir en tant que secrétaire d’État. Le député fédéral PTB Raoul Hedebouw a en effet vivement interpellé celle-ci sur les lourdes défaillances du Service des Personnes handicapées, dont Mme Demir est responsable.

Un groupe de patients a fait plier un géant de l'industrie pharmaceutique par la voie judiciaire. Le géant n'est autre que Pfizer, numéro deux mondial. Peter Franssen, un de ces patients, nous explique comment ils ont contraint la multinationale à rendre à nouveau disponible sur le marché belge le Ledertrexate, un médicament contre l’arthrite dont Pfizer avait organisé la pénurie.

Delhaize vient tout juste d’effectuer une lourde restructuration, avec 1 800 licenciements, restrictions salariales et travail plus flexible pour ceux qui restent. Aujourd‘hui, Delhaize Group mène des négociations avec Albert Heijn (Ahold) sur une possible fusion. Les travailleurs vivent donc à nouveau dans l’anxiété et l’incertitude. Vu la réputation d’Albert Heijn, avec ses contrats à zéro heure, ses salaires extrêmement bas et son hyper-flexibilité, cela ne présage effectivement rien de bon...

Si le gouvernement flamand supprime le transport gratuit pour les personnages âgées, ce sont encore des broutilles au vu de ce que le gouvernement fédéral prévoit pour le transport ferroviaire. À la FGTB et la CSC, on parle de « déclaration de guerre » et d'« étouffement de l'entreprise ». Le PTB ajoute qu'il s'agit en plus d'une catastrophe pour l'environnement.

Selon Comeos, la fédération du commerce et des services en Belgique, les magasins devraient être ouverts le dimanche. Mais le personnel des magasins, les syndicats et mêmes les commerçants sont majoritairement contre.

Au cours des cinq années à venir, le gouvernement flamand compte réduire ses dépenses de plus de 8 milliards d’euros. Le citoyen flamand va le sentir passer. Mais les réactions sont vives et annoncent une résistance face à des économies plus qu’indigestes.

A Anvers, le PTB est en pleine forme. Ce qu’ont pu constater les quelque 500 personnes venues assister à la dynamique présentation multimédia du président du parti, Peter Mertens. Lors de ce meeting « Go Left » (à gauche, toute !), il a dressé un état des lieux éclairant de notre pays. Et réaffirmé l’ambition de voir le PTB entrer au Parlement.

Pages