Elections

Lors de la soirée électorale du PTB à Liège le 14 octobre dernier, Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB, a prononcé un discours combatif. Il a annoncé la percée percée de la gauche authentique dans les villes du pays, à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Il est également revenu sur les enjeux de la campagne et les perspectives que le résultat ouvre.

« Je suis un président de parti heureux parce que, avec les résultats que nous avons déjà, nous avons atteint nos objectifs dans l'ensemble du pays. Pour la première fois, nous sommes passés d'un phénomène urbain principalement à Anvers et à Liège à une percée dans presque quasiment toutes les grandes villes et villes moyennes de Wallonie, Bruxelles et de Flandre. Nous passons de 50 à 156 élus locaux », a réagi Peter Mertens, président du PTB, aux premiers résultats, à Anvers.

Montez le son et découvrez le schéma tactique du PTB avec ce clip de campagne. Envie de rejoindre notre équipe ? Votez PTB ce dimanche 14 octobre.

Après avoir voté pour le PTB, curieux de connaître les résultats ? Venez rejoindre tous les candidats et l'équipe du PTB pour suivre en live les résultats du scrutin dans votre commune. Nous clôturerons ainsi la campagne ensemble de manière festive et conviviale.

Raoul Hedebouw répond sans langue de bois à la question que beaucoup de gens se posent : le PTB est-il prêt à gouverner ?

Le PTB s'attend à percer dans plusieurs villes et communes. Nous sommes en plein essor. Le PTB se présente dans votre commune ? Votez pour le parti des rebelles au grand cœur.

« Tout le monde devrait avoir le droit de consulter son médecin généraliste sans argent », explique Sofie Merckx, médecin généraliste et tête de liste pour le PTB à Charleroi.

Dans son discours à ManiFiesta, le président du PTB, Peter Mertens, a précisé les priorités nationales du parti de gauche pour les élections : la pauvreté et le logement.

Dans son discours à ManiFiesta, le président du PTB, Peter Mertens, a précisé les priorités nationales du parti de gauche pour les élections : la pauvreté et le logement. Il a également affirmé son soutien à la lutte pour nos pensions, détaillé les objectifs électoraux du PTB et réagi à la vague de racisme et aux révélations sur le groupe d'extrême droite flamand Schild en Vrienden : « Nous ne tolérerons jamais le racisme, le colonialisme, le sexisme. No pasarán ! Il est temps pour la solidarité. »

Difficile d’encore l’ignorer : le 14 octobre prochain auront lieu les élections communales dans tout le pays. Le PTB a lancé une campagne ambitieuse pour reconquérir nos villes et communes des mains des promoteurs immobiliers, des politiciens qui s’arrangent en coulisses, et des semeurs de haine et de division.

Pages