Gouvernement

« La pression au boulot est toujours plus forte et on veut en plus nous faire travailler plus longtemps ? Impossible ! », voilà un témoignage qui représentait bien l’état d’esprit des 70 000 femmes et hommes, salariés et salariées venus des quatre coins du pays contre les plans pension du gouvernement. Nous étions deux fois plus nombreux qu’en décembre dernier. Une vraie claque pour le gouvernement.

Theo Francken utilise une nouvelle fois la situation au parc Maximilien pour déshumaniser les personnes dont le seul crime est de fuir la guerre, la persécutions et la misère. Le nombre de migrants n’a pourtant pas augmenté ces derniers mois. S'ils doivent dormir dehors, c’est uniquement parce que le centre d’accueil où ils dormaient cet hiver a fermé ses portes.

Auriez-vous envie de revoir un navet que vous aviez trouvé très décevant à sa sortie ? « En 2019, ce sera à nouveau le retour du cœur. » Le 1er Mai, Paul Magnette (PS) faisait ainsi allusion à la campagne qui a permis au PS de revenir au gouvernement en 1988 après une cure d'opposition. Un retour qui avait ouvert une séquence de 25 années de participation gouvernementale faite de compromissions et de reculs sociaux. Est-ce ce vraiment ce dont la gauche a besoin ?

Le PTB a placé ce 1er Mai 2018 sous le slogan « Moins de profiteurs, plus de pension ». Dans son discours, à Anvers, le président du PTB, Peter Mertens, a notamment exprimé son respect pour la lutte des travailleurs et travailleuses de Lidl et s’est réjoui du printemps social à venir, en invitant chacun à oser à nouveai dire « non ».

Dans quel genre de politique de défense désirons-nous engager les nouveaux avions de combat ? Désirons-nous surveiller notre espace aérien ou devons-nous jouer un rôle important dans les interventions militaires ? Et pourquoi la Belgique est l'un des rares pays où des ogives nucléaires américaines sont stockées ? Aucun débat démocratique et transparent n'est possible si nous ne posons pas avant tout ces questions fondamentales.

Depuis le 1er avril 2018, et ce n’est pas un poisson, la majorité des travailleurs malades de longue durée qui reprennent le travail en temps partiel médical ont droit à moins d’indemnités de maladie. Ce sont surtout les travailleurs à bas revenu qui vont souffrir de cette nouvelle mesure.

Une vraie mascarade. Réunie en « urgence » ce 13 avril, la commission Défense du parlement a été le théâtre d’un court-circuitage de haut niveau. Avec une mise en scène qui bafoue toute possibilité de contrôle démocratique, le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) a tenté de faire avaler à tout le monde que ni son parti, ni certains au sein de l’armée, ne roulent pour la multinationale de américaine Lockheed Martin.

« Difficile pour l'heure de se montrer plus précis : les tableaux budgétaires concrétisant cet exercice seront d'abord fournis aux parlementaires », lit-on aujourd'hui dans la presse, suite au contrôle budgétaire conclu vendredi soir par le gouvernement.

En Belgique, les femmes ont en moyenne 34 % de pension en moins que les hommes. Un chiffre consternant, constate Kim De Witte, spécialiste pension du PTB, dans une carte-blanche parue sur Knack.be que nous publions ci-dessous. Il explique qu’il est tout à fait possible de faire autrement, comme le prouvent des exemples à l’étranger.

De Liège à Bruges, en passant par Bruxelles, des milliers de travailleurs des services publics sont en action aujourd’hui. Après avoir repoussé la pension à 67 ans, le gouvernement continue de vouloir casser nos pensions. Mais ces réformes ne passent pas auprès de la population. La preuve encore aujourd’hui avec cette journée d’actions.

Pages