Médecine pour le Peuple

Beaucoup de nouveaux médicaments coûtent de plus en plus cher à notre sécurité sociale. La ministre de la Santé, Maggie De Block, dit qu’il n’y a pas d’alternatives si nous voulons que les patients aient accès aux médicaments les plus novateurs du marché. Mais est-il vrai que la ministre ne peut rien faire contre ces prix exorbitants ?

Les victimes d’accidents du travail sont nombreuses. Même si elles ne se retrouvent pas toutes dans les chiffres officiels… Faire reconnaître ses droits lorsqu’on a connu un accident relève parfois du parcours du combattant…

Depuis le 1er avril 2018, et ce n’est pas un poisson, la majorité des travailleurs malades de longue durée qui reprennent le travail en temps partiel médical ont droit à moins d’indemnités de maladie. Ce sont surtout les travailleurs à bas revenu qui vont souffrir de cette nouvelle mesure.

« Depuis 10 ans, le nombre de maisons médicales offrant des soins de première ligne est en constante augmentation. Le modèle est un succès et enthousiasme aussi bien les patients que les professionnels de la santé. Et ce, dans un pays où la médecine à l’acte a toujours été considéré comme une pierre angulaire de notre système de santé », explique Sofie Merckx, porte-parole de Médecine pour le Peuple et conseillère communale du PTB à Charleroi dans une carte-blanche parue sur www.levif.be.

L’audit mené par le bureau de consultance KPMG sur le fonctionnement des maisons médicales n’a pas débouché sur les résultats escomptés par Maggie De Block. Pourtant, la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block (Open Vld) veut continuer à mettre des bâtons dans les roues de ce secteur.

Le 7 décembre dernier, le PTB et Médecine pour le Peuple organisaient une action devant le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block.

Ce jeudi 7 décembre, le PTB et Médecine pour le peuple organisent une action impressionnante devant le cabinet de la ministre Maggie De Block : un « Haka Kiwi » géant pour des médicaments accessibles. Venez vous faire entendre avec nous !

Le 17 octobre est la Journée internationale de lutte contre la pauvreté. L’occasion de rappeler qu’une personne sur huit reporte des soins de santé par manque de moyens. Cela n’empêche pas la ministre de la Santé Maggie De Block de vouloir couper dans les budgets des maisons médicales. Le PTB et Médecine pour le Peuple s’y opposent farouchement et défendent les nécessaires maisons médicales.

Les 11 maisons médicales de Médecine pour le Peuple (MPLP) refusent de collaborer à l’audit commandé par la ministre Maggie De Block sur les maisons médicales. « Nous ne collaborons pas à ce qui se résume à un exercice d’austérité arbitraire », s’indigne Sofie Merckx, porte-parole de Médecine pour le Peuple.

La Ministre de la Santé Maggie De Block n’aime pas les maisons médicales. Elle n’en veut pas de nouvelles, et veut couper les ailes aux maisons médicales existantes. Médecine pour le Peuple (MPLP) contre-attaque avec sa nouvelle campagne.

Pages