Santé

Ce 14 novembre, la Chambre a approuvé la création d'un « Conseil National de la Productivité ». Un nouvel instrument du gouvernement pour justifier ses politiques antisociales. Le PTB a introduit un amendement visant la création d’un « Conseil national du burn-out ». La santé des travailleurs doit passer avant la course aux profits.

La ministre De Block poursuit sa chasse aux malades de longue durée. Elle veut désormais déterminer « de manière scientifique » la durée d'une incapacité de travail suite par exemple à un burn-out. C'est non seulement insensé au plan médical, mais cela n'apporte par ailleurs aucune solution au nombre élevé de malades de longue durée.

Que faire contre la pénurie et l'explosion des prix de médicaments ? De plus en plus d'acteurs de la santé préconisent l'application de « la licence obligatoire ». Le PTB embraie et dépose une proposition de loi pour briser le monopole d'une entreprise sur un médicament, même s'il est encore protégé par un brevet, afin de le rendre accessible à ceux qui en ont besoin. 

Pour certaines maladies, la ministre Maggie De Block (Open Vld) entend établir une durée « normale » d'incapacité au travail. Pour une légère dépression, par exemple, ce serait deux semaines, pour un infarctus, soixante jours... Réaction d'Anne Delespaul, spécialiste santé du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple.

Le nombre de travailleurs malades de longue durée continue, année après année, à augmenter. C'est ce que vient de confirmer une nouvelle fois une étude du secrétariat social Securex.« Ces chiffres ne font que confirmer l’évolution qu’on constate sur le terrain », réagit Anne Delespaul, spécialiste santé du PTB et porte-parole de Médecine pour le peuple, qui met en cause la politique du gouvernement et propose des alternatives.

« Il y a un problème de logiciel dans ce gouvernement. Vous avez décidé de vous battre à fond pour les classes les plus riches. J’espère que, dans les semaines et mois à venir, le mouvement populaire va reprendre le flambeau du combat et vous faire reculer. »

« Charles Michel sortira-t-il un jour de sa bulle dorée ? » Le Premier ministre a présenté sa déclaration de politique générale ce lundi 8 octobre au Parlment.  Pour le député fédéral et porte-parole national du PTB Raoul Hedebouw, il a une nouvelle fois déballé un discours rempli de nouvelles qui ne correspondent pas à la réalité de la Belgique d’en bas. Le vrai bilan du gouvernement, c’est qu’il n’y a jamais eu autant de profits pour les grands actionnaires, et jamais autant de précarité pour les gens.

Les parlementaires ne stressent sans doute pas autant que nous à l’idée d’être malades. Et pour cause : eux peuvent garder 100 % de leur (gros) salaire sans limite dans le temps. « Ils ont en effet un régime privilégié. Et, dans le même temps, la majorité attaque les régimes de maladie des fonctionnaires et fait la chasse aux malades de longue durée. C’est un "deux poids, deux mesures" qui est inacceptable, les attaques contre les travailleurs malades doivent cesser » réagit Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.

« Tout le monde devrait avoir le droit de consulter son médecin généraliste sans argent », explique Sofie Merckx, médecin généraliste et tête de liste pour le PTB à Charleroi.

Avoir une maison médicale par quartier est une des propositions phares du PTB. ​Mathilde El Bakri, députée bruxelloise du PTB, explique pourquoi sur BX1.

Pages