Santé

Beaucoup de nouveaux médicaments coûtent de plus en plus cher à notre sécurité sociale. La ministre de la Santé, Maggie De Block, dit qu’il n’y a pas d’alternatives si nous voulons que les patients aient accès aux médicaments les plus novateurs du marché. Mais est-il vrai que la ministre ne peut rien faire contre ces prix exorbitants ?

Ce vendredi, la population irlandaise était appelée à se prononcer par referendum pour ouvrir la porte à un assouplissement de la législation sur l'avortement. Le PTB soutient les femmes et les hommes qui, en Irlande, se battent pour défendre les droits des femmes. D’ailleurs, en Belgique aussi, le combat continue.

Depuis 2017, les malades de longue durée sont activés via ce qu'on appelle une « procédure de réintégration ». Mais, dans 70 % des cas, le patron dit qu'il n'y a ni travail adapté ni autre travail disponible et le travailleur malade est licencié sans la moindre indemnité. Ce mardi 22 mai, le Conseil des ministres a décidé que les travailleurs malades qui collaborent insuffisamment à cette procédure de licenciement pourront perdre de 5 à 10 % de leur indemnité de maladie. Les sanctions possibles pour les patrons qui ne procurent pas un travail adapté ou un autre travail sont quasiment supprimées.

Le conseil des ministres vient de décider de sanctions envers les malades de longue durée qui ne coopéreraient pas à une procédure de réintégration. Le PTB s'oppose à cette politique de sanctions et exige que l'on mette fin à la chasse aux malades de longue durée. Au lieu de s'en prendre aux malades, c'est aux causes fondamentales qu'il faut s'attaquer.

Les victimes d’accidents du travail sont nombreuses. Même si elles ne se retrouvent pas toutes dans les chiffres officiels… Faire reconnaître ses droits lorsqu’on a connu un accident relève parfois du parcours du combattant…

Depuis le 1er avril 2018, et ce n’est pas un poisson, la majorité des travailleurs malades de longue durée qui reprennent le travail en temps partiel médical ont droit à moins d’indemnités de maladie. Ce sont surtout les travailleurs à bas revenu qui vont souffrir de cette nouvelle mesure.

Ce vendredi avant Pâques, 40 écoles ont mené une action pour demander que l'on remédie à la qualité de l'air à l'école, jugée « préoccupante voire mauvaise » par une récente étude nationale de Greenpeace. Or cette question ne fait pas partie des priorités des pouvoirs publics. Le PTB soutient cette revendication et propose un plan en dix points.

Quand le profit et la concurrence ont la priorité sur la sécurité alimentaire, cela provoque fraude et manipulation. C’est ce que révèle le scandale autour de l’entreprise de viande Veviba.  Désirons-nous une politique alimentaire qui respecte l’être humain, les animaux et la nature ou une économie alimentaire qui réalise le plus de profit possible ?

Depuis deux mois, la direction de l’hôpital de la Citadelle essaye d’imposer un plan d’austérité de 11 millions d’euros dont la moitié serait portée par les travailleurs et les patients. Mais, depuis deux mois, les travailleurs résistent.

Depuis le début de l’an dernier, les malades de longue durée sous soumis à la réintégration au marché de l’emploi. « Avec quel résultat ? Dans sept cas sur dix, les employeurs prétendent qu’aucun travail adapté ou autre n’est disponible chez eux et les malades sont alors licenciés sans la moindre indemnité », écrit Peter Mertens.

Pages