Union européenne

Samedi 12 avril, 100 000 manifestants français rejoignaient la place de la République, à Paris, où la statue a été affublée d’une banderole « Hollande, ça suffit ! ». Deux ans après l’élection de François Hollande à la tête de la France, le malaise est profond. Et dire qu’en 2012, Paul Magnette y voyait un « rééquilibrage » à gauche au niveau européen …

Angela Merkel veut appliquer dans toute l’Union européenne les rigoureuses mesures d’austérité imposées par la troïka à la Grèce, l’Irlande, le Portugal et Chypre. Les quatre grands groupes du Parlement européen ont déjà approuvé, mais pour éviter de fâcher l’électeur, il a été décidé de reporter la décision après le 25 mai. Aucun des partis au Parlement n’a jugé bon de tirer la sonnette d’alarme... 

Le service d’études du PTB publie en exclusivité une lettre adressée au gouvernement belge par la Commission européenne. « On a beaucoup évoqué la présence des dockers belges à la manifestation du vendredi 4 avril à Bruxelles, mais on a bien peu parlé de la raison de leur action, déclare Peter Mertens, le président du PTB. Notre service d’études publie donc cette lettre de la Commission européenne afin que chacun puisse constater la vigueur de l’attaque lancée par la Commission européenne à l’encontre des travailleurs portuaires. Cette lettre est la première étape d’une procédure d’infraction entamée par la Commission européenne pour mettre fin au statut protégé des dockers belges, protection connue sous le nom de loi Major. »

« Il faut des classes plus petites. Une fois, suite à une grève, j’ai donné cours à 12 élèves. Tout était différent. J’ai pu discuter avec eux, rigoler. »

Avec ses 5 000 signatures d’électeurs « parrains », la liste PTB-go! pour les élections européennes sera déposée ce vendredi à Namur. La liste est conduite par Aurélie Decoene, présidente de Comac, le mouvement de jeunes du PTB, suivie par le juge honoraire et professeur à l’UCL, Christian Panier.

L’inquiétude grandit chez de plus en plus d’Européens à propos du traité de libre échange transatlantique (TTIP) négocié en secret par les États-Unis et l’Union européenne il y a quelques mois. Le PTB veut que ces négociations cessent. Au lieu de liquider les normes de santé, environnementales et sociales, l’UE ferait mieux de les protéger et de les améliorer. Le 13 mars, une première manifestation contre le TTIP a eu lieu.

C'est Aurélie Decoene, 30 ans, qui sera tête de liste PTB-go! pour les élections européennes du côté francophone. Elle était l'invitée de l'émission "L'interview" de la rédaction à Télé Bruxelles.

Pour les élections européennes, les listes du PTB seront conduites par deux jeunes, Tim Joye, 24 ans, pour le collège électoral néerlandais (sous le nom de PVDA+) et Aurélie Decoene, 30 ans, pour le collège français (sous le nom de PTB-go!).

Le 17 février 2014, l’initiative citoyenne Right2Water (Droit à l’eau) a remis à la Commission européenne sa pétition, qui a recueilli plus d’un million et demi de signatures. Cette pétition est un signal clair aux institutions européennes qui, après la poste, l’énergie et les sociétés de transport public, tentent également d’imposer une libéralisation des sociétés d’eau.

Ils ne sont plus d’accord sur rien, les partis au pouvoir. Loi bancaire, avions de chasse, réforme fiscale : tout semble les opposer.  Il est vrai que la séquence électorale a commencé tôt.

Pages