Poste

Diminution des boîtes aux lettres et augmentation des tarifs des timbres pour recevoir son courrier à temps : ce sont les deux dernières mesures que vient d’annoncer le CEO de bpost, Koen Van Gerven. Qui rêve de devenir le nouveau Jeff Bezos, le patron d’Amazon, l’homme le plus riche du monde. Le PTB a une vision totalement différente d’une vraie poste publique, moderne et efficace.

Bpost veut se séparer de 90 à 130 travailleurs dans son service à la clientèle (call centrer). Soit près d’un tiers des 375 travailleurs actuels. Et les remplacer en développant son site et les nouvelles technologies. Le PTB dénonce cette logique absurde qui jettera des travailleurs à la rue et fera baisser la qualité du service.

93 % des postiers trouvent qu’il n’est pas normal de travailler jusque 67 ans. C’est ce qui ressort d’une enquête que le PTB a menée auprès d’une centaine de postiers. Témoignages de futurs pensionnés qui comptent bien ne pas se laisser faire.

« Le moment décisif dans la modernisation des entreprises comme bpost [...] s’est produit quand elles ont eu la possibilité de pouvoir recruter des contractuels et pas nécessairement des statutaires », a expliqué Marc Descheemaeker, ex-CEO de la SNCB et membre de la N-VA. Par « modernisation », entendez privatisation…

Le président de la N-VA, Bart De Wever, tire à boulets rouges sur les nombreux syndicalistes qui veulent passer à l’action contre la énième vague d’austérité. Pourquoi tant de haine ?

Bpost délocalise 200 emplois dans l’informatique en Inde. Selon Nico Cools, manager au sein de l’entreprise postale, l’objectif est essentiellement de diminuer les coûts. Bpost est pourtant très rentable et la direction ne se gène d’ailleurs pas pour se servir dans la caisse…

bpost veut engager des réfugiés comme facteurs. Il faut dire que manque de personnel chez bpost est criant, et cause des problèmes aux travailleurs. Cependant, cette proposition vise davantage à pratiquer le dumping social pour éviter d'améliorer les salaires et conditions de travail des postiers.

Ce lundi 20 juin, bpost a lancé « bringr » un service de « partage » pour la livraison de colis. Le projet a l’air sympathique. Mais quel impact ce genre d’application a-t-elle sur la situation d’une société ou d’un secteur ?  Quel impact Bringr aura-t-il sur bpost ou sur toute la société ? Quelle alternative?

Les postiers seront en grève ce lundi 13 juin. La tentative de rachat de la poste néerlandaise a fait déborder le vase, déjà rempli à ras bord depuis des décennies : suppression des emplois, fermetures de bureaux de poste par manque de personnel, augmentation de la productivité, flexibilité imposée, heures supplémentaires non rémunérées, les salaires mal calculés... Explications.

Gagner 1 743 euros brut en fin de carrière est « très correct ». C'est ce qu'a déclaré le ministre Alexander De Croo (Open VLD), qui gagne 19 000 euros par mois, à propos du salaire des postiers auxiliaires. Par contre, ce même De Croo trouve insuffisant le salaire du CEO de bpost (39 000 euros par mois en 2014). Il vient en effet de modifier la loi de sorte que ce salaire puisse de nouveau atteindre un million d'euros par an.

Pages