Région wallonne

Le PTB s'oppose à l'arrêté locatif wallon du 28 juin dernier et demande au gouvernement d'assumer sa responsabilité de fournir à chacun un logement de qualité par un plan de financement de construction et de rénovation de logements à la hauteur des besoins actuels et à venir des wallons.

Des locataires qui ne peuvent pas coller d'affiche électorale à leur fenêtre sans l'accord du propriétaire ? Ce ne sera pas le cas à Liège ni à Namur, grâce au PTB. Nous continuons à mettre la pression pour que cette mesure soit complètement retirée. Et, en attendant, continuons à nous exprimer : commandez une affiche pour chez vous.

Le gouvernement wallon veut interdire aux locataires d’installer une affiche électorale sur leur façade sans l’accord du propriétaire. Autrement dit, les locataires auraient moins le droit que les propriétaires d’afficher leur opinion. C’est inacceptable, et c’est pourquoi nous appelons chacun à défendre sa liberté d’expression en collant une affiche à sa fenêtre.

La baisse de cotisation prévue pour l’assurance autonomie est une bonne nouvelle pour les Wallons, mais le PTB reste fondamentalement en désaccord avec cette mesure.

La « task force » mise en place par le ministre wallon de l'Énergie Jean-Luc Crucke (MR) est sur le point d'arriver à des conclusions. Conclusions qui font bondir Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB : « Les Wallonnes et les Wallons sont loin d'avoir tous été avantagés par les certificats verts et pourtant ils vont tous payer les dettes provoquées par ce système. » 

Le rapport du CA de Publifin envoyé à la ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR), demande qu’une exception soit octroyée à l’intercommunale pour qu’elle puisse dépasser le plafond de 245 000 euros pour les salaires des dirigeants. « Ce CA promettait d’incarner le renouveau politique, la transparence et l’éthique mais ils font exactement le contraire et ne respectent même pas les recommandations de la commission concernant les rémunérations », réagit Germain Mugemangango du PTB.

Le TEC a annoncé l’augmentation du prix de certains billets dans le but de privilégier l’usage de sa carte MOBIB. « Une semaine après qu’une étude montre que 70 % des Wallons ne prennent pas les transports en commun, cette hausse ne va pas les inciter à modifier leurs habitudes », réagit Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB.

Il y a quelques semaines, le gouvernement wallon a confirmé sa volonté d’instaurer un système d’« assurance autonomie » pour le 1er janvier 2019 au plus tard. Cette mesure a officiellement pour but de rencontrer les besoins grandissant provoqués par le vieillissement de la population. Cette assurance sera payée en partie par le citoyen. Alors, nouvelle taxe pensée pour remplir les trous dans les caisses de la Région ou réelle politique de solidarité ?

Vous connaissez probablement les conseillers emploi du Forem. Vous connaissez moins les éclusiers, gardes forestiers, responsables des pistes des aéroports, ou le personnel d’entretien des routes, mais ils sont là pour vous. Mais le gouvernement wallon, lui, n’est pas là pour eux. Ce jeudi 30 novembre, les services publics de Wallonie seront en grève pour demander le respect de ses engagements.

C’est à Charleroi, où le PTB a le vent en poupe, que le parti de gauche a décidé d’organiser le lancement de sa #GrandeEnquete à un an des élections communales de 2018. Cet exercice inédit de démocratie s'accompagne d'une nouvelle plateforme en ligne qui permet de transformer les électeurs potentiels en réels acteurs de changement.

Pages