Belgique

Dans son discours à ManiFiesta, le président du PTB, Peter Mertens, a précisé les priorités nationales du parti de gauche pour les élections : la pauvreté et le logement. Il a également affirmé son soutien à la lutte pour nos pensions, détaillé les objectifs électoraux du PTB et réagi à la vague de racisme et aux révélations sur le groupe d'extrême droite flamand Schild en Vrienden : « Nous ne tolérerons jamais le racisme, le colonialisme, le sexisme. No pasarán ! Il est temps pour la solidarité. »

Pendant le Moment Central de ManiFiesta, les participants ont pu visionner un message envoyé par la militante palestinienne Ahed Tamimi. Celle-ci, invitée à la Fête de la Solidarité, a été empêchée de quitter son pays par israël, malgré un visa en ordre. Durant son discours, le président du PTB, Peter Mertens, lui a répondu en envoyant un message de solidarité repris en chœur par la foule.

Plus d’une vingtaine de membres de l’organisation Schild & Vrienden assument des fonctions importantes au sein de la N-VA ou se présentent sur les listes du parti lors des prochaines élections. La direction du parti nationaliste a dit qu'elle n'était pas au courant. C'est faux.

Le gouvernement a décidé d’accélérer la dégressivité des allocations de chômage. Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB, a donc lancé un défi à Charles Michel : « Qu’il vive un mois avec 1011 euros, et après qu’il vienne justifier sa mesure ! » Signez vous aussi sur www.jedefiemichel.be et mettez-le au défi.

Pieter Timmermans, le patron de l’association des (grandes) entreprises de Belgique (FEB) est comme un enfant gâté qui n’a plus de limite. Alors que les salaires belges réels sont parmi les seuls de l’Union européenne qui ont baissé ces dernières années et que les profits des entreprises n’ont jamais été aussi élevés, il en demande encore plus…

Le 20 octobre dernier, à 5h du matin, la police frappe chez Zakia. Elle est arrêtée sous les yeux de son petit enfant et détenue « préventivement » pendant deux mois. Son crime ? Avoir hébergé des réfugiés. Zakia et 10 autres personnes comparaîtront ce jeudi 6 septembre devant un tribunal. Le PTB sera présent pour protester contre la criminalisation de la solidarité.

Ces dernières semaines, les agressions racistes se sont multipliées. Ce ne sont pas juste des cas isolés : ils sont la conséquence du climat politique créé par la droite.

Difficile d’encore l’ignorer : le 14 octobre prochain auront lieu les élections communales dans tout le pays. Le PTB a lancé une campagne ambitieuse pour reconquérir nos villes et communes des mains des promoteurs immobiliers, des politiciens qui s’arrangent en coulisses, et des semeurs de haine et de division.

Six réformes de l'État n'ont pas amené une meilleure gestion ni des pouvoirs publics plus proches des citoyens. Ce que les différents gouvernements font eux-mêmes, ils ne le font pas mieux du tout. Il est temps d'opter vers davantage d'unité et vers un État qui garantisse des droits égaux à tous les habitants de ce pays.

Avant les vacances, les syndicats avaient annoncé une journée d’action nationale pour les pensions le 2 octobre. Pendant les vacances, le gouvernement a pris dans notre dos de nouvelles mesures antisociales, sous le rutilant nom de « Jobs deal ». Résultat : nos avons au moins 6 bonnes raisons de lui promettre un été indien au niveau de la mobilisation sociale.

Pages