Belgique

Le 20 octobre dernier, à 5h du matin, la police frappe chez Zakia. Elle est arrêtée sous les yeux de son petit enfant et détenue « préventivement » pendant deux mois. Son crime ? Avoir hébergé des réfugiés. Zakia et 10 autres personnes comparaîtront ce jeudi 6 septembre devant un tribunal. Le PTB sera présent pour protester contre la criminalisation de la solidarité.

Ces dernières semaines, les agressions racistes se sont multipliées. Ce ne sont pas juste des cas isolés : ils sont la conséquence du climat politique créé par la droite.

Difficile d’encore l’ignorer : le 14 octobre prochain auront lieu les élections communales dans tout le pays. Le PTB a lancé une campagne ambitieuse pour reconquérir nos villes et communes des mains des promoteurs immobiliers, des politiciens qui s’arrangent en coulisses, et des semeurs de haine et de division.

Six réformes de l'État n'ont pas amené une meilleure gestion ni des pouvoirs publics plus proches des citoyens. Ce que les différents gouvernements font eux-mêmes, ils ne le font pas mieux du tout. Il est temps d'opter vers davantage d'unité et vers un État qui garantisse des droits égaux à tous les habitants de ce pays.

Avant les vacances, les syndicats avaient annoncé une journée d’action nationale pour les pensions le 2 octobre. Pendant les vacances, le gouvernement a pris dans notre dos de nouvelles mesures antisociales, sous le rutilant nom de « Jobs deal ». Résultat : nos avons au moins 6 bonnes raisons de lui promettre un été indien au niveau de la mobilisation sociale.

ManiFiesta, c'est de la culture. Mais une culture différente de la culture dominante : une contre-culture. Voici quatre rencontres à ne pas manquer pour contribuer à développer cette contre-culture progressiste.

La droite domine avec son discours agressif sur les médias sociaux. Avec des dessins humoristiques ou des tweets, on peut faire passer des valeurs du chacun pour soi ou de division…  mais aussi de solidarité. Et inverser la tendance. Passionné de communication ? Ou simplement envie de mettre votre talent au service d’un monde plus juste ? Alors cette invitation est pour vous.

Imaginez : une organisation d'élèves qui, dans chaque école, s'opposent à toute forme de discrimination. Les élèves de ces écoles se sentent mieux dans leur peau. Et cela ne s'arrête pas aux portes de l'école. Cette proposition du programme Arc-en-ciel, le programme pour les holebis et les transgenres du PTB à Anvers rencontre un gros succès.

À Liège et Charleroi, le PTB a lancé la campagne communale avec l’idée de diviser par deux le salaire des bourgmestres. Les deux mayeurs socialistes de ces villes, Willy Demeyer et Paul Magnette, ont rejeté l’idée d’une même voix, la traitant de « populiste ». Mais ont-ils vraiment besoin de gagner plus de 10 000 euros bruts par mois ? Voici pourquoi - et comment - nous proposons de changer cela.

« Impensable ! Populiste ! Et la valorisation du travail ? » De nombreux politiciens traditionnels ont ainsi réagi à la proposition du PTB de diviser par deux le salaire des bourgmestres des grandes villes. Une proposition qui vise l’intégrité, fondement pour tout retour aux sources d’une gauche conséquente. Tout comme l’a fait Ada Colau, la maire de Barcelone, qui, en entrant en fonction, a divisé son salaire… par quatre.

Pages