Belgique

Quand Michael O’Leary, le grand patron de Ryanair, a brisé une grève de son personnel au Portugal, le personnel de cabine n'a pas hésité et s'est lancé dans une grève à l'échelle européenne. 

Le cabinet du ministre Jambon déclare qu'actuellement, « il y a des fonctionnaires qui peuvent prendre leur pension deux ans plus tôt parce qu'ils ne sont pas souvent ou jamais malades ». Qu'en est-il ? La réponse est très claire : fake news …

Le nouveau « jobs deal » du gouvernement pousse les chômeurs dans la pauvreté, démantèle encore davantage la prépension et menace les conditions de travail et de salaire pour tous. Mais les fraudeurs fiscaux et les super-riches sont hors de danger. Un deal injuste et antisocial, donc...

L'accord budgétaire conclu hier soir par le gouvernement fédéral cible durement les chômeurs et les prépensionnés, mais laisse les super-riches hors de danger.

« Des politiques qui touchent 5.000 euros par mois décident que des travailleurs sans emploi vont devoir vivre avec 1.011 euros par mois. C’est scandaleux. C’est honteux.

Les mercredi et jeudi 25 et 26 juillet, le personnel de cabine de la compagnie aérienne Ryanair fera grève en Italie, en Espagne, au Portugal et en Belgique. Ensemble et solidaires, ces travailleurs ont décidé de passer à l'action contre l'exploitation pratiquée par cette compagnie depuis des années. En Allemagne et aux Pays-Bas, le personnel de cabine prévoit la même chose pour fin août. 

Avoir une maison médicale par quartier est une des propositions phares du PTB. ​Mathilde El Bakri, députée bruxelloise du PTB, explique pourquoi sur BX1.

Donald Trump a obtenu ce qu’il voulait au Sommet de l’OTAN : les alliés européens de l’Otan vont augmenter leurs dépenses militaires plus vite et plus que prévu. Les dirigeants européens peuvent bien faire semblant d’être insensibles aux pressions du président des États-Unis, les faits sont là : ils ont bel et bien réaffirmé leur loyauté envers l’Otan et les États-Unis. Pour le PTB, il faut clairement refuser cette voie et œuvrer à une politique de paix.

Le 14 octobre 2018, le PTB souhaite avancer dans 33 communes du Nord et du Sud du pays afin d’y obtenir des élus qui seront autant de porte-voix des luttes qui se mènent dans les quartiers et qui défendront une ville à la mesure des gens.

Le PTB condamne avec la plus grande fermeté l'agression islamophobe et sexiste d'une rare violence commise à Anderlues. Un rassemblement solidaire a eu lieu à Charleroi ce lundi 9 juillet, alors que le gouvernement fédéral reste silencieux.

Pages