Le PTB demande à la direction des TEC de ne pas supprimer les Noctambus

Photo Solidaire, Antonio Gomez Garcia

Selon différentes sources, une des mesures mises sur la table par la direction de la SRWT pour économiser 6 millions € aux TEC en 2015 serait la suppression des Noctambus. Damien Robert, président provincial du PTB : « Nous nous opposons à la suppression des Noctambus. Ce service rendu au public permet à des milliers de jeunes et de moins jeunes de pouvoir passer une belle fête de nouvel an en toute sécurité et de pouvoir se déplacer gratuitement. »

Pour rappel, les Noctambus, ce sont pas moins de 27 circuits gratuits partout dans la province qui desservent pas moins de 120 localités la nuit du nouvel an. Outre les lignes traditionnelles, les Noctambus permettent aussi aux fêtards de rejoindre gratuitement et en toute sécurité différents lieux de fête dans toute la province. Les Noctambus sont gratuits entre 19h et 7h du matin.

Pour Damien Robert, cette mesure d'économie viserait directement les jeunes : « Les jeunes sans voitures qui peuvent bénéficier des Noctambus vont devoir se rabattre sur les taxis. Mais l'offre est moindre. Et pour beaucoup de jeunes, il est difficile de se payer un voyage en taxi. C’est une barrière sociale de plus entre ceux qui ont les moyens de se payer une fête et les autres. Certains devront dès lors prendre la décision de rester chez eux par difficulté financière. »

Le PTB regrette aussi la suppression de cette initiative (qui était sponsorisée par Ethias) car elle permet à des milliers de jeunes de se déplacer en toute sécurité. « Malheureusement », estime Damien Robert, « cette mesure risque d'augmenter le nombre d'accidents de la route la nuit du nouvel an ». Et le président provincial du PTB de rajouter : « Il n’est pas normal de faire des économies au péril de la sécurité physique des gens. Ce n’est un secret pour personne que la nuit de la Saint Sylvestre est une des nuits de l’année où l’on constate le plus grand nombre de tués sur les routes. Il serait inconscient de la part des TEC de supprimer une si bonne initiative. »

Enfin, les Noctambus favorisent le rapprochement entre les usagers et le personnel des TEC. Ce soir là, ce sont souvent des scènes amicales et des moments de joie qui se vivent dans les bus.

Lors d'une édition précédente, la direction des TEC s'était value du communiqué suivant : « Prendre le Noctambus, c'est la meilleure façon de passer un Nouvel An entièrement consacré à la fête. Pas besoin de prévoir un budget transport, pas besoin de se garer et, surtout, pas de danger au volant ». « Pourquoi dès lors supprimer cette initiative ? », s’interroge Damien Robert qui conclut : « Ce service rendu aux usagers a fait ses preuves. Cela fait 26 ans que cette initiative est menée dans la province et ce sont presque 30 000 usagers qui en profitent chaque année. L'utilité et le succès de cette initiative ne sont donc plus à prouver. Nous demandons aux TEC de ne pas la supprimer. Et de ne pas reporter le coût via une autre économie sur les transports en commun. »

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Le Noctambus n'est qu'un détail, le souci est plus général. Ce déplacer d'un village a un autre en bus devrait être facile, et gratuit. Bien sûr cela représenterait un coût, mais les personnes financièrement "limitées", et j'en fais partie, réfléchiraient a deux fois entre prendre leur auto encombrante et polluante, ou ce bus finalement bien pratique. Triple avantage : embauche des tecs pour de nouveaux chauffeurs ( un bus toutes les 15 minutes, comme les trams à la côte, demanderait de nouveaux postes ), moins de pollutions, puisque moins de voitures en circulation, et enfin circulation plus fluide ( combien de voitures ne sont occupées que par une seule personne ? ). Ce "surcout" pourrait être en partie financé par une réduction des "cadeaux" faites aux grosses fortunes. Une façon de voir la société autrement est urgente, il est temps de se réveiller.