Articles overview page

Sous pression du mouvement social, le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) a dû mettre sa pension à points de côté. Mais il ne perd pas le Nord. Pour continuer à s’attaquer à nos pensions, il a un nouveau concept : la pension à mi-temps. Un système qui est censé remplacer les crédits-temps… et qui implique une perte de 70 à 150 euros par mois de pension, évidemment.

Consulter le médecin gratuitement ? Ce devrait être le cas partout, estime le PTB. Les maisons médicales constituent le modèle de l'avenir. Le PTB en veut une dans chaque commune du pays.

Frédéric Gillot, député wallon du PTB, a accordé une interview au journal L’Avenir. « J’ai appris quelques locutions latines. Des momentum, des hic et nunc… (rire) C’est aussi révélateur d’une assemblée qui n’est pas sociologiquement “représentative de la société”. » Extrait.

La fin de la législature approchant, le gouvernement Michel veut prouver qu'il n'est pas un gouvernement d'austérité. Il présente ainsi fièrement son « pacte d'investissement », destiné à investir dans la technologie numérique, la mobilité, l'énergie, la sécurité et les soins de santé. Même si le gouvernement qualifie ce pacte d' « ambitieux », ce n'est pas celui-ci qui va faire une grande différence pour la population.

Nouvelles

Le PTB cherche un maximum de rebelles au grand cœur pour reconquérir la ville. Envie d’y contribuer ?

Pour le PTB, l'annonce en grandes pompes d'un Pacte national d'investissements stratégiques se limite à un catalogue d'intentions sans mise en œuvre effective, sans cadre budgétaire et inscrit au contraire dans une politique d'austérité qui poursuit un désinvestissement massif. « Si Charles Michel investit, c'est essentiellement dans une opération de com. Et l'investissement n'est stratégique que pour la campagne électorale de son parti », réagit le député PTB Marco Van Hees.

190 000 ménages wallons ne sont pas parvenus à payer leur redevance TV. Pour le PTB, il est hors de question de harceler les gens en leur envoyant des huissiers.

Dans son discours à ManiFiesta, le président du PTB, Peter Mertens, a précisé les priorités nationales du parti de gauche pour les élections : la pauvreté et le logement. Il a également affirmé son soutien à la lutte pour nos pensions, détaillé les objectifs électoraux du PTB et réagi à la vague de racisme et aux révélations sur le groupe d'extrême droite flamand Schild en Vrienden : « Nous ne tolérerons jamais le racisme, le colonialisme, le sexisme. No pasarán ! Il est temps pour la solidarité. »

Pendant le Moment Central de ManiFiesta, les participants ont pu visionner un message envoyé par la militante palestinienne Ahed Tamimi. Celle-ci, invitée à la Fête de la Solidarité, a été empêchée de quitter son pays par israël, malgré un visa en ordre. Durant son discours, le président du PTB, Peter Mertens, lui a répondu en envoyant un message de solidarité repris en chœur par la foule.

Plus d’une vingtaine de membres de l’organisation Schild & Vrienden assument des fonctions importantes au sein de la N-VA ou se présentent sur les listes du parti lors des prochaines élections. La direction du parti nationaliste a dit qu'elle n'était pas au courant. C'est faux.

Pages