Le docteur Staf Henderickx de Médecine pour le Peuple Lommel. (Photo Solidaire)

Staf Henderickx, Lommel :: « Nous proposions la plupart des points à l’ordre du jour »

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Staf Henderickx sur le fait d'être le plus petit, déblayer la neige et les entreprises dangereuses.

Le docteur Staf Henderickx de Médecine pour le Peuple Lommel siège au conseil communal depuis 2006. En 2012, il a été réélu sur la liste AKTIEF, une liste regroupant des progressistes et membres du PTB. 

« Même si nous étions le plus petit groupe présent, nous proposions la plupart des points à l’ordre du jour, explique-t-il. La plupart du temps, il était question de propositions en faveur du maintien de l’emploi et contre la privatisation, et pour une meilleure protection de l’environnement. Nous avions pris l’habitude d’expliquer notre programme dans un dépliant, de manière à ce que les habitants de Lommel soient toujours informés de nos interventions. Nous essayions également d’impliquer au maximum la population dans les questions que nous soulevions. Par exemple, nous avons rassemblé une équipe pour déblayer la neige sur les pistes cyclables et avons présenté lors du conseil communal les photos de pistes cyclables dégagées dans les communes voisines. Grâce à cette action, la ville a décidé de faire l’acquisition de deux chasse-neige supplémentaires pour les pistes cyclables. Avec pour résultat, une diminution du nombre d’accidents. »

« Parmi les autres problèmes auxquels notre équipe s’est attelée, il y a l’entreprise Tigro où sont stockées des substances chimiques très dangereuses. Outre les fortes odeurs, les habitants avaient également signalé des transports dangereux dans le quartier. Lorsqu’une demande d’extension de l’usine a été présentée au conseil communal, notre groupe a constaté que l’usine n’était pas en règle par rapport à une série de normes environnementales. Nous avons donc distribué des tracts dans les quartiers et avons appelé la population à réagir en adressant un mail de protestation. Nous avons reçu près de 120 mails de protestation que nous avons conservés pour appuyer notre recours auprès du ministre compétent. L’action est toujours en cours ».

Juste avant les élections d’octobre 2012, une partie de la liste AKTIEF (la branche la plus libérale) s’est dissociée pour se rattacher à Groen. « L’objectif, c’est que je siège bientôt au conseil communal en tant qu’élu PTB+, explique Staf. La grande majorité des membres d’AKTIEF sont d’ailleurs déjà affiliés au PTB ».

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.