Photo Solidaire, Salim Hellalet

Relançons #larésistancesociale à partir de ce 7 octobre

Le PTB soutient la manifestation du 7 octobre. Ce gouvernement ne nous laisse pas d’autres choix. Il a profité des vacances d’été pour augmenter les taxes et faire passer une deuxième fois des économies qui touchent les travailleurs. Les super-riches et les grands fraudeurs restent à nouveau hors d’atteinte. Pourtant, il y en #assez pour tout le monde et pour une société solidaire et durable.

Le tax shift : une vaste escroquerie

​Ce gouvernement roule pour le 1 % des riches

Le tax shift du gouvernement s’avère une vaste escroquerie. Bien des gens espéraient qu’on allait enfin faire appel à la taxe des millionnaires. En effet, 85 % de la population est favorable à un impôt sur les fortunes. Mais, au lieu de faire payer les super-riches, le gouvernement augmente – dès septembre –  la TVA sur l’électricité, en la faisant passer de 6 à 21 %. C’est le contraire de ce qu’un grand nombre d’entre nous attendaient. Imposer des restrictions aux travailleurs et aux assurés sociaux pour mettre les riches dans l’ouate, ce n’est pas la société que nous voulons.

Un nouvelle mobilisation et des nouvelles actions sont nécessaires

Après une mobilisation de plus de 120 000 personnes et plusieurs grèves générales, le gouvernement et le monde patronal ont enfermé les syndicats et le monde associatif dans de longues concertations. Mais qu’en est-il sorti ? Pas grand chose. Le gouvernement a imposé de nouvelles économies et l’actuel tax shift. Une concertation qui ne va pas de pair avec une large mobilisation et des actions de toutes les couches de la population ont peu d’effets. Il est nécessaire de relancer une nouvelle mobilisation et de nouvelles actions.

Zéro nouvel emploi, malgré les millions d’euros de cadeaux aux grandes entreprises. C’est inefficace.

Le tax shift assure de nouveaux cadeaux aux grandes entreprises et à leurs actionnaires. Et les emplois? Le lendemain de l’accord, le ministre des Finances, Van Overtveldt (N-VA), déclarait « que personne ne peut garantir que ces nouveaux cadeaux créeront de nouveaux emplois ». Pas d’avenir pour les jeunes.

Tant qu’il n’y aura pas d’emplois et de pouvoir d’achat, l’économie ne connaîtra pas de relance. Le PTB propose de mettre un terme à cette politique des cadeaux et d’investir dans des emplois publics dans l’enseignement, les soins de santé, la construction de logements sociaux de qualité et les transports publics.

 

Sept nouvelles restrictions pour les malades, les pensionnés et les demandeurs d’emploi. C’est une injustice.

• Celui qui est malade d’avoir travaillé doit reprendre le travail plus rapidement • Votre allocation de maladie diminue • Votre allocation de chômage aussi • La pension des fonctionnaires va baisser • La pension complémentaire sera plus lourdement taxée • Votre pension diminuera si vous avez pris une année de crédit-temps non-motivée  • Les prépensionnés paient un impôt plus élevé sur leur pension complémentaire • Moins d’argent pour les mutualités.

Ce sont les responsables de la crise qui doivent payer, pas les malades, les pensionnés et les demandeurs d’emploi.

 

 

Le 1 % des plus riches reçoivent des cadeaux. Les 99 % paient plus de TVA sur l’électricité. C’est malhonnête.

Plus de la moitié du fameux tax shift va aux... riches et aux gros actionnaires. Le gouvernement prétend que celui qui travaille paie par mois 41 euros d’impôt de moins. Mais il s'agit là de promesses pour 2018 et cela ne vaudra que pour les bas salaires. L'augmentation de la TVA sur l'électricité c'est tout de suite et cela concerne tout le monde. Les plus démunis bien plus encore.

Les miettes qu’il donne d’une main, il les reprend de l’autre. Ce n’est qu’avec une taxe des millionnaires que le 1 % des plus apporteront réellement leur quote-part. 85 % des gens sont pour. Qu’attendons-nous ?

 

Aucun effort n’a été consenti pour rendre notre société durable. C’est déraisonnable.

À la demande du géant de l’énergie Electrabel, le gouvernement a décidé de prolonger de 10 ans le maintien des centrales nucléaires et de ramener la taxe nucléaire (l’impôt sur les bénéfices des centrales nucléaires) de 469 millions à 130 millions. Un nouveau jackpot pour Electrabel !

Notre pays ne peut plus attendre plus longtemps le passage à la production et la distribution d'énergie durable. Le PTB veut investir dans une énergie réellement verte. Des transports publics rapides et très ramifiés peuvent également donner un coup de pouce vert à la société.

 

 

Pour une société solidaire et durable

Peter Mertens, président du PTB.

Une société solidaire

Nous voulons une société solidaire. Où les créateurs de richesse, la population travailleuse, seront respectés. Même s’ils subissent des contrecoups, se retrouvent au chômage, tombent malades et finissent par s’épuiser d’avoir trop travaillé. L’actuel gouvernement démantèle sans pitié tous les mécanismes de solidarité sous la devise du « chacun pour soi ». Mais pour le 1 % des plus riches de notre pays, ce gouvernement est très généreux. Nous devons inverser cette tendance. Une société solidaire n’est possible que si les grandes fortunes apportent leur contribution via une taxe des millionnaires ou un impôt sur les fortunes.

Une société où tout le monde vit ensemble

Nous sommes pour une prise en main des problèmes au niveau de la société. Ensemble, nous pouvons résoudre beaucoup de choses. Nous devons donc investir davantage dans des solutions collectives. Plus d’investissements dans les emplois publics dans l’enseignement, les soins de santé, la construction de logements sociaux et les transports publics. Ce gouvernement démantèle les équipements publics au profit des entreprises privées et de leurs actionnaires et il ose prétendre que cela va nous donner des emplois.

Une société durable

Notre société doit rester vivable pour nos enfants. Cela requiert des solutions durables. Des solutions qui partent de l’intérêt collectif public de tous les travailleurs. La production d’énergie doit se retrouver dans des mains publiques, de façon à pouvoir investir dans la production d’énergie verte. Espérer cela de la part d’Electrabel est une utopie. Ils n’ont qu’une devise – générer le plus de profit possible pour leurs actionnaires.

Le PTB, votre parti 

Envoyez un SMS avec « MEMBRE + nom et adresse » au 0473 87 60 18 ou surfez vers www.ptb.be/devenir-membre

 

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Je serai à la manifestation le 7 octobre, car c'est la seule solution à ce jour pour montrer notre désaccord!