Articles overview page

Le 27 février dernier, Omar Barghouti, invité par Comac et Intal, était à Louvain pour y donner une conférence sur la question des prisonniers politiques en Palestine. Omar Barghouti est palestinien, activiste engagé dans la défense des droits humains et cofondateur du mouvement international BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions). Il a reçu en 2017 le Ghandi Peace Award.

Cela fait 45 ans que le coup d’État du général Pinochet a renversé le président socialiste du Chili Salvador Allende, avec le soutien des États-Unis. Comme son grand-père, Pablo Sepulveda Allende est impliqué dans la solidarité internationale. Il a choisit, comme médecin, d’apporter son grain de sable à la révolution bolivarienne au Venezuela. Invité par intal et Cubanismo.net, il sera à ManiFiesta. Rencontre.

Bruno Verlaeckt, le président du FGTB d'Anvers, a été reconnu coupable ce vendredi 29 juin pour "entrave méchante à la circulation" dans le cadre d'un piquet de grève lors d'une grève générale en 2016. C'est inacceptable. Cette condamnation constitue une menace pour les syndicats et pour toutes les organisations d'action collective. Sur cette base, même une action de parents et d'enfants devant la porte de l'école pour un air plus propre pourrait conduire à une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 10 ans.

D'Ostende à Arlon, ils étaient nombreux aujourd'hui à se mettre en grève à la SNCB, signe que le malaise sur le rail est grand. Et les gares du pays étaient aujourd'hui bien désertes. Preuve que beaucoup de navetteurs ne font pas confiance au service minimum prévu par la SNCB.

Le vendredi 22 juin, aux petites heures, le gouvernement grec arrivait à un accord avec les créanciers européens sur la fin du troisième Mémorandum. Il s'agit du diktat d'austérité signé par le gouvernement Tsipras durant l'été 2015, même si, via un référendum, la majorité des Grecs avaient dit non à l'austérité.

Des locataires qui ne peuvent pas coller d'affiche électorale à leur fenêtre sans l'accord du propriétaire ? Ce ne sera pas le cas à Liège ni à Namur, grâce au PTB. Nous continuons à mettre la pression pour que cette mesure soit complètement retirée. Et, en attendant, continuons à nous exprimer : commandez une affiche pour chez vous.

Les migrations en soi ont toujours existé dans l’histoire, et ont été la plupart du temps une vraie source d’enrichissement. Les crises migratoires que nous connaissons aujourd’hui, en Europe notamment mais pas forcément principalement d’ailleurs, peuvent poser problème par leur caractère massif et contraint. Ce sont avant tout les causes de ces crises que nous devons résoudre.

La politique migratoire provoque une nouvelle crise politique en Europe. Sous la pression des partis d’extrême-droite en Italie, Autriche et Allemagne, le sommet européen de ces 28 et 29 juin portera principalement sur le plan Tusk. Un projet qui consiste à empêcher les réfugiés d’atteindre l’Europe et de les parquer en Afrique du Nord. Un plan qui ne mettra fin ni à la crise migratoire dans le monde, ni aux causes réelles de la crise politique en Europe.

« SNCF : Macron a gagné », « Macron bat les syndicats de cheminots », « Rail : victoire pour Emmanuel Macron »… Ces derniers jours, les titres des articles sur le mouvement social enclenché depuis trois mois par les cheminots vont dans le même sens. Mais…

Avec ses projets de lois sur les «métiers pénibles», le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine tente de monter les travailleurs les uns contre les autres. Mais, au fond, s’il faut travailler jusque 67 ans, tous les métiers sont pénibles. Pour le PTB, il faut changer de cadre. C’est pourquoi il mènera campagne cet été et à la rentrée pour soutenir le plan 65-60-55 initié par de nombreux acteurs syndicaux. 

Pages