Photo Solidaire, Vinciane Convens

Mobilisation contre l’European Business Summit : « Non à l’abaissement des normes européennes »

Ce jeudi 15 mai a lieu l’European Business Summit (EBS), qui rassemble représentants politiques et du patronat européen à l’invitation de ces derniers. Il y est question des négociations autour du Traité transatlantique de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis. Le PTB exige la fin de ces négociations, et est présent à l’action d’encerclement de l’EBS organisé par la plateforme D19-20.

L’European Business Summit (EBS) est une initiative des plus grandes entreprises européennes qui a pour but d’influencer la politique de l’Union européenne. Lors de cette rencontre est abordé le TTIP, ou Traité transatlantique, le fameux traité de libre-échange que négocient très discrètement les États-Unis et l’Union européenne. Pour les représentants des grandes entreprises européennes, l’enjeu de ce traité est multiple, mais un point les intéresse particulièrement : l’harmonisation vers le bas d’une série de normes.

       En effet, les normes européennes sont plus sévères que celles étasuniennes, notamment dans l’agro-alimentaire (viande aux hormones et organismes génétiquement modifiés), ainsi que pour les médicaments et certains produits chimiques, qui seront mis en circulation sur le marché européen pourvu qu’ils aient été approuvés aux États-Unis. Ainsi, toutes les prescriptions de protection vont être revues à la baisse.

       Des normes moins sévères signifient pour les actionnaires des coûts potentiellement moindres et donc une rentabilité plus élevée. Plus de profit, donc, même s’il risque bien de se faire au détriment de la santé des citoyens européens.

La démocratie en sourdine

Ce sont donc les patrons qui invitent les politiques, pour leur présenter leurs revendications et influencer les négociations dans le sens de leurs intérêts. L’observatoire du lobbying, le Corporate Europe Observatory (CEO), a ainsi publié des rapports sur plus d’une centaine d’entretiens préalables entre la Commission et les grands lobbys de l’industrie. Le contenu exact de leurs discussions ne sont pas rendus publics, et la consultation des travailleurs ou des citoyens n’est même pas évoquée.

       La mobilisation pour l’encerclement de l’EBS, à l’initiative de la plateforme D19-20, réunit de nombreuses organisations de gauche et syndicales, pour s’opposer au TTIP, à la fois au niveau du contenu que de la forme des négociations. Il s’agit d’un enjeu essentiel : renforcer les normes de santé, environnementales et sociales européennes, à l’inverse de la logique défendue par le TTIP.

 

Lire la réaction d'Aurélie Decoene, tête de liste PTB-go! à l'Europe suite aux violences policières

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.