Photo Belga.

Le vrai bilan du gouvernement : jamais autant de profits, jamais autant de précarité

« Charles Michel sortira-t-il un jour de sa bulle dorée ? » Le Premier ministre a présenté sa déclaration de politique générale ce lundi 8 octobre au Parlment.  Pour le député fédéral et porte-parole national du PTB Raoul Hedebouw, il a une nouvelle fois déballé un discours rempli de nouvelles qui ne correspondent pas à la réalité de la Belgique d’en bas. Le vrai bilan du gouvernement, c’est qu’il n’y a jamais eu autant de profits pour les grands actionnaires, et jamais autant de précarité pour les gens.

« Les nouvelles ne sont bonnes que pour les plus riches, dénonce Raoul Hedebouw. Les entreprises ont empoché plus de 12 milliards de cadeaux pour atteindre des profits records comme l’a encore montré récemment un document de notre service d’étude. » Et le député fédéral d’apporter un éclairage sur l’envers de ce décor : « S’il était plus en contact avec la réalité, le Premier ministre verrait que les gens rencontrent de plus en plus de difficultés au quotidien. Le nombre de bénéficiaires du RIS (revenu d'intégration sociale versé par le CPAS) n’a jamais été aussi élevé en 10 ans. Si les profits sont au plus haut, c’est parce qu’on a a été puiser largement dans les salaires, qui ont perdu 9 milliards d’euros dans les richesses nationales depuis le début de la législature. » (Lire ici)

Et Raoul Hedebouw d’interpeller le Premier ministre : « Charles Michel a entamé son discours par une citation de Nelson Mandela qui parle de collines. Mais il aurait été plus inspiré en reprenant une autre citation de Mandela : "On ne devrait pas juger une nation sur la façon dont elle traite ses citoyens les plus riches mais sur son attitude vis-à-vis de ses citoyens les plus pauvres". »

Loin de la bulle dorée des ministres, la réalité des gens

Cependant, pour pouvoir parler de tout cela, il faut être en contact avec la réalité. « Or, ajoute Raoul Hedebouw, force est de constater que les membres du gouvernement sont plus souvent en contact avec les lobbyistes d’Engie Electrabel ou de Big Pharma qu’avec les simples travailleurs. »

« Sur l’énergie, le Premier ministre a des grands mots, mais aucun acte concret pour soulager la facture énergétique des travailleurs et travailleuses. Quand la TVA sur la facture d’électricité sera-t-elle diminuée à 6 % ? Il s’agit là d’une urgence sociale et d’une mesure qui pourrait être prise demain, si le gouvernement avait un minimum de souci pour sa population. »

Quand il aborde la santé, le Premier ministre parle surtout de « Pharmavalley ». « Et pour cause, dénonce Raoul Hedebouw. La politique de son gouvernement, c’est des accords sur mesure pour les entreprises pharmaceutiques, alors des centaines de milliers de personnes repoussent des soins de santé pour raisons financières. »

De même, quand Charles Michel se félicite sur les pensions et le dossier des métiers pénibles, il ne dit rien sur les milliers de travailleurs qui n’en peuvent plus et qui sont malades du boulot. « Nous dépassons aujourd’hui, la barre des 400 000 travailleurs malades de longue durée, explique le porte-parole du PTB. Un triste record. Et Charles Michel passe sous silence le fait qu’il va leur rendre la vie encore plus difficile en supprimant les crédits-temps avant 60 ans et en organisant une véritable chasse aux malades. »

Urgence climatique : aucune mesure forte

Le jour même où le GIEC sort un rapport encore plus alarmant que les précédents sur la nécessité d’une transition rapide vers l’énergie verte, Charles Michel annonce vouloir ralentir le tempo de la sortie du nucléaire. Il ose même parler d’une « sortie maîtrisée du nucléaire », alors que la situation actuelle montre justement que ce gouvernement n’a aucune maîtrise sur la production d’énergie en Belgique.

« Il s’agit d’une nouvelle gifle pour celles et ceux qui tirent depuis des années la sonnette d’alarme sur le changement climatique, et plaident pour des mesures ambitieuses et nécessaires, continue Raoul Hedebouw. Cependant, pour ce gouvernement, la reprise en mains publiques d’une entreprise comme Electrabel reste un tabou. »

Un gouvernement sur la défensive

Le Premier Ministre est très vite passé sur le dossier des pensions. Raoul Hedebouw : « On n’a rien entendu concernant un des grands projets du gouvernement : la pensions à points. Normal : c’est le dossier que le gouvernement a dû enterrer sous la pression du mouvement social. Les dizaines de milliers de travailleurs et travailleuses qui sont descendu·e·s dans les rues aux quatre coins du pays en décembre dernier, en mai et encore récemment début octobre, l’ont bien montré : ils ne veulent pas de la politique du travailler plus longtemps pour moins de pension. »

Cette mobilisation sociale a déjà fait reculer le gouvernement sur la pension à points. Le PTB sera bien entendu présent pour la suite de la contestation, que ce soit dans la rue ou dans les urnes, pour faire éclater cette bulle dorée dans laquelle vit le gouvernement.

« Le 14 octobre prochain, conclut Raoul Hedebouw, il sera possible de sanctionner ce gouvernement et ses politiques. Il sera possible de voter pour des alternatives qui sortent du logiciel libéral. Il sera possible de donner un réel coup de barre à gauche en votant largement pour le PTB à travers le pays. »

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Deja qu ils ont durci l acces aux rcc, il paraitrai que le gouvernement aurait soumis une etude expres a l onem pour durcir encore plus l acces aux rcc par un arreté royal avant la fin de la legislature. On ne peut plus se laisser faire.
s et vrais on en peut plus , mais sa charlot 1er dit flop flop flop il ns en fous préfere donner de l argent aux grand chef des patrons des million aux lieu de les distribuers a ceux qui en on besoin , pas plus tard hier quand le le vois quand il dit nous avons cree 200000 emplois et tous vas bien les finance son bonne , j ai avaler de travere quand il dit cela , hum s et vrais qu il vis dans une bulle dorer hors du temps , pour vous dire il a jamais rien cree meme pas un emploi , quand je vois le nombre de personne en difficulte pour payer les taxe et cie et pire que pire il a pas de mots pour le dire , et ce ramassi de vomi de michel 1er viendrais dire que tous vas bien he ho faudrais le secouer un peut la , mais sur aux prochaine election sur beaucoup vont s en souvenir de se qu il a fait enfin je l espere , et j espére qu il aura pas trop de com qui vont votez pour ce gugus , vous allez me dire il en aura toujours je vous répondre ben il on pas de cerveaux , en tous les cas J ESPERE QUE LES MAZI DE LA N-VA ET DU MR ( MENTEUR REUNI ) vont se prendre une racler voila VOTER POUR VOTRE TARTINE