Articles overview page

Dans une récente interview, Paul Magnette a exprimé sa vision pour Charleroi et pour une collaboration avec le PTB. Se sentant conforté pour poursuivre le projet de ville actuel qu'il développe depuis 6 ans à Charleroi, il compte sur un PTB qui prendrait la voie de Syriza pour l'accompagner. Magnette a le mérite de clarifier les points de vue. Ouvrons donc publiquement ce débat fondamental pour l’avenir de la gauche en Belgique.

Dans une récente interview, Paul Magnette a exprimé sa vision pour Charleroi et pour une collaboration avec le PTB. Se sentant conforté pour poursuivre le projet de ville actuel qu'il développe depuis 6 ans à Charleroi, il compte sur un PTB qui prendrait la voie de Syriza pour l'accompagner. Magnette a le mérite de clarifier les points de vue. Ouvrons donc publiquement ce débat fondamental pour l’avenir de la gauche en Belgique.

Pour le PTB, les deux plus grandes villes wallonnes, Charleroi et Liège, doivent jouer un rôle moteur pour rendre les transports en commun gratuits. Une ambition qui aide à répondre aux urgences de santé publique, de mobilité, écologique et sociale. Les partis traditionnels prétendent que c’est « irréaliste », mais qu’en est-il ?

« Charles Michel, vous avez reporté votre choix pour le F-35 à après les élections car vous n'arrivez pas à justifier pourquoi les contribuables devraient payer 15 milliards pour des machines pour tuer » a accusé Marco Van Hees, parlementaire PTB, ce mardi à la Chambre. Ce choix coûteux nous entraîne encore plus dans la logique de guerre de l’OTAN et des Etats-Unis. 

Le PTB a effectué une percée remarquable lors des élections communales d’octobre. En Wallonie, la gauche authentique perce dans les villes et dans la ceinture rouge de Liège avec des scores de 15 % et plus. À Bruxelles, le PTB s'est solidement ancré dans 7 communes importantes. Et, en Flandre, une première percée s'est opérée dans les grandes et moyennes villes.

Le nombre de travailleurs malades de longue durée continue, année après année, à augmenter. C'est ce que vient de confirmer une nouvelle fois une étude du secrétariat social Securex.« Ces chiffres ne font que confirmer l’évolution qu’on constate sur le terrain », réagit Anne Delespaul, spécialiste santé du PTB et porte-parole de Médecine pour le peuple, qui met en cause la politique du gouvernement et propose des alternatives.

Ce 14 octobre, le PTB est devenu la troisième force politique à la Ville de Liège. Grâce à 16081 voix et 16,32 % des suffrages, le PTB décroche 9 sièges à la Violette. Rencontre avec Sophie Lecron, tête de liste et présidente de la section du PTB Liège, pour savoir dans quel état d’esprit elle se trouve alors que les négociations sont entamées avec le PS de Willy Demeyer.

Yuksel Kalaz travaille depuis 25 ans à IVAGO, intercommunale gantoise de déchets. Dans le numéro de mai dernier, Solidaire l’avait longuement interviewé. Rencontre avec un délégué syndical qui va faire son entrée au conseil communal de Gand.

Le PTB devrait compter un élu provincial supplémentaire à Boussu. Annoncé le 14 octobre au soir, celui-ci a été retiré le lendemain, au profit du PS. Le PTB conteste ce retrait, basé sur une mauvaise interprétation de la loi par le Bureau d’arrondissement de Mons, et compte introduire un recours.

Le PTB n'est pas un parti comme les autres. Il n'existe par exemple aucun autre parti qui s'appuie autant sur le soutien de ses membres et sympathisants. Vous aussi, vous pouvez nous aider. Parce que nous voulons rester un parti indépendant, par et pour les gens. Et cela restera le cas, également pour les élections fédérales et régionales de l'an prochain.

Pages