Photo Solidaire, Karina Brys.

Agir avec le PTB

Le PTB cherche un maximum de rebelles au grand cœur pour reconquérir la ville. Envie d’y contribuer ?

Nous ne menons pas campagne à grands coups de publicités payantes et de grand shows à l’américaine. Ce sont les gens qui font notre force. Et chaque geste compte

C’est pourquoi chacun peut contribuer à son niveau, que ce soit en mettant une affiche à votre fenêtre, en nous soutenant financièrement ou en nous aidant à distribuer nos dépliants.

Toute aide est la bienvenue : rejoignez l'équipe des rebelles aux grand cœur

Le PTB, un parti de terrain

« Ce qui nous intéresse ce n’est pas seulement d’être un porte-voix au conseil communal, c’est aussi de vraiment changer les choses, explique le président du PTB, Peter Mertens. Nous voulons par exemple que les gens aient les moyens d’aller à la piscine en cas de canicule. Nous avons d’ailleurs récemment mené une action à Malines en organisant une baignade dans le canal, et une autre à Bruxelles, contre la fermeture du parc aquatique Océade. Lorsqu’on ferme une bibliothèque, nous passons à l’action. Lorsqu’une ligne de bus est supprimée à proximité d’un centre de soins, nous mobilisons les gens pour sauver cette ligne. C’est ainsi que nos sections locales se développent. »

La lutte sociale : défendre nos pensions

Parmi les actions en ligne auxquelles vous pouvez participer, notre pétition www.pastoucheanospensions.be a déjà récolté plus de 40 000 signatures. Nous voulons atteindre les 50 000 ! Aidez-nous à atteindre cet objectif.

Reconquérir les villes et communes

Dans les grandes villes du pays, le PTB a lancé son slogan « Reconquérir la ville ». Dans son interview de rentrée, Peter Mertens, président du PTB, expliquait : « D’abord, il faut reprendre la ville des mains des grands promoteurs immobiliers qui imposent leur vision de la ville, et notamment la construction d’appartements allant de 350 000 à 800 000 euros. Ce n’est pas notre conception du logement abordable.

Il faut reprendre la ville des mains des grands promoteurs immobiliers qui imposent leur vision de la ville

Ensuite, d’un point de vue démocratique, il faut la reprendre des mains des politiciens spécialistes des arrangements en coulisses. Aujourd’hui, les décisions sont prises dans des restaurants chics comme « ’t Fornuis » à Anvers, dans les loges d’un club de football ou dans l’espace VIP d’un hippodrome, sans aucune possibilité de contrôle démocratique. Nous estimons qu’au 21° siècle, la transparence est primordiale en politique, tout autant que la participation citoyenne.

Enfin, il faut reprendre la ville des mains de ceux qui sèment la haine et la division. Dans les villes où la N-VA mène la danse, comme à Alost ou Anvers, le discours contre les réfugiés et les chômeurs est permanent. Par définition, la ville est un lieu où les gens vivent et travaillent ensemble. Et donc la division n’y a pas sa place.

Et, si nous utilisons le terme « reconquérir » plutôt que « demander », c’est parce que cela fait plus de 10 ans que d’innombrables initiatives citoyennes le demandent poliment. Mais, plus on demande, plus on nous prend. Nous n’avons donc d’autre choix que la reconquête. »

Retrouvez ici l’interview complète de Peter Mertens sur les défis du PTB pour la rentrée politique.

Étiquettes

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.