Articles overview page

Ces 16 et 17 juin, le PTB lance sa campagne électorale en vue des élections communales. De Liège à Anvers en passant par Charleroi, Hasselt et Gand, les militants du PTB sont sur les starting blocs pour reconquérir les villes et communes par la mobilisation, pour en faire des projets à la mesure des gens et pas des promoteurs bling-bling.

Jusqu'il y a à peine quelques mois à peine, on pensait qu'on allait vers une guerre dévastatrice sur la péninsule coréenne – Trump promettait d'y amener « fire and fury », les manœuvres militaires des États-Unis et de la Corée du Sud battaient leur plein, la Corée du Nord poursuivait de plus belle ses essais de missiles nucléaires... Or désormais, un agréable vent de paix souffle sur la région et le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont même serré la main à Singapour. Mais qu'en est-il vraiment, et quelles sont les perspectives ?

Le ministre des Finances, le N-VA Johan Van Overtveldt, est pris en flagrant délit de mensonge. Alors qu’il prétend que le nombre de contrôleurs fiscaux ne va pas diminuer, le député PTB Marco Van Hees a réussi à lui soutirer la preuve qu’il fait le contraire. Ce qui confirme le ministre dans son statut de « champion de la lutte contre la lutte contre la fraude fiscale ».

Le 7 juillet, plusieurs organisations et mouvements manifesteront à Bruxelles pour protester contre la venue de Trump et sa politique. Le message est clair : #TrumpNotWelcome et #MakePeaceGreatAgain. Avec le PTB, nous soutenons totalement cette initiative et appelons chacun à venir manifester.

En interdisant au navire de sauvetage Aquarius d’accoster en Italie, Matteo Salvini, le nouveau ministre italien de l’Intérieur et leader d’extrême droite, veut imposer la fermeture des frontières européennes aux réfugiés, dans la perspective du prochain sommet européen qui aura lieu fin juin. Une option soutenue en Belgique par Theo Francken, qui appelle même à « contourner » les droits de l’homme afin de pouvoir renvoyer les personnes qui fuient la guerre ou la misère.

Le vendredi 15 juin, les syndicalistes Bruno Verlaeckt et Tom Devoght comparaîtront devant le tribunal. Ils sont poursuivis pour avoir participé en 2016 à un piquet de grève dans la zone portuaire anversoise. Avec ce procès devant le tribunal correctionnel, ils risquent de lourdes sanctions. L'enjeu est particulièrement important pour le maintien du droit démocratique à mener des actions syndicales.

Le Vice-Premier ministre libéral Alexander De Croo évoque une privatisation des entreprises publiques, en particulier de la SNCB. « Alors que les défis de mobilité et de climat n’ont jamais été aussi urgents, le ministre De Croo lance la plus mauvaise piste qui soit pour les résoudre », réagit Michael Verbauwhede, spécialiste chemins de fer du PTB. Qui plaide pour plus de participation des usagers, pas du privé.

Si le mensonge et la tromperie étaient punissables, plusieurs parlementaires ou ministres libéraux auraient bien des problèmes avec la justice. La présidente des libéraux flamands de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten, serait certainement même en prison. « Personne ne perdra rien de sa pension », avait-elle affirmé fin 2017 dans la presse. Et même : « Celui qui travaillera plus longtemps touchera plus de pension. » Rien n'est moins vrai.

Nous voulons lancer dans les villes et communes la résistance aux promoteurs immobiliers, aux semeurs de haine et à ceux qui s'arrangent entre eux dans les coulisses. Nous voulons le faire, haut et fort, en partant d'en bas, avec cœur, combativité et plein d'alternatives. Partout en Belgique, le PTB organise des événements pour lancer ses campagnes électorales. Rejoignez-nous !

On entend parfois dire que « cela ne sert à rien de se mobiliser car le gouvernement n’écoute de toutes façons pas ». Et c’est vrai qu’il préfère écouter les quelques voix de l’élite plutôt que celle des travailleurs. Par contre, il réagit face à la pression de la mobilisation venue d'en bas. Mais pour cela des conditions sont nécessaires.

Pages