Actualités

« Joël Dachelet confond démocratie avec égocratie. Comme il n'a pas obtenu ce qu'il voulait, il a été voir ailleurs » réagit Thierry Warmoes, président du PTB-Namur. « Au PTB-go!, il n'y a pas de place pour la lutte des places.

Dans le dernier sondage La Libre Belgique/RTBF, le PTB+ obtient 4,1% en Flandre, 7,2% à Bruxelles et 8,1% en Wallonie. « Cela signifie que nos objectifs d’obtenir un élu à Liège, à Bruxelles et à Anvers sont vraiment réalistes, commente Peter Mertens, le président du PTB, dans une première réaction. Mais nous aurons besoin de chaque voix. »

A Anvers, les personnes qui bénéficient du revenu d’intégration et suivent des cours de néerlandais peuvent être privées de ce revenu après trois absences injustifiées au cours. Illégal, selon la Justice. Dirk Van Duppen, médecin généraliste et conseiller PTB+ du CPAS anversois, dénonce cette situation depuis longtemps.

Angela Merkel veut appliquer dans toute l’Union européenne les rigoureuses mesures d’austérité imposées par la troïka à la Grèce, l’Irlande, le Portugal et Chypre. Les quatre grands groupes du Parlement européen ont déjà approuvé, mais pour éviter de fâcher l’électeur, il a été décidé de reporter la décision après le 25 mai. Aucun des partis au Parlement n’a jugé bon de tirer la sonnette d’alarme... 

Début janvier, Jacques Lespagnard, Secrétaire national de la CGSP Poste, a prévenu : le premier gros dossier du successeur de Johnny Thijs, ce sera le marché de la distribution des journaux, pour la première fois soumis à la concurrence. Si bpost n’obtient pas le contrat, ce sera un bain de sang social de 3000 emplois en janvier 2016, dit-il.

Le PTB-go! n’est pas un parti comme les autres. Son programme a été rédigé sur base de l’avis de plus de 41 000 personnes. Pour financer sa campagne électorale, il ira collecter 200 000 euros chez les gens. Quant aux voix, le PTB-go! veut également les gagner une par une, en menant des milliers de discussions sur les lieux de travail, sur Facebook, avec nos proches, dans les quartiers, par mail, par téléphone ou, tout simplement, autour d’un café. Sabine, Elisabeth et Eddy racontent comment ils s’y prennent.

Au moins cinq travailleurs de la STIB sont morts d’un cancer dû à l’amiante. Ils ont en effet été exposés à l’amiante pendant leur travail. La direction de la STIB ainsi que les responsables politiques refusent de faire la lumière sur ce dossier. Un groupe d’anciens travailleurs et syndicalistes se bat pour faire justice.

Le service d’études du PTB publie en exclusivité une lettre adressée au gouvernement belge par la Commission européenne. « On a beaucoup évoqué la présence des dockers belges à la manifestation du vendredi 4 avril à Bruxelles, mais on a bien peu parlé de la raison de leur action, déclare Peter Mertens, le président du PTB. Notre service d’études publie donc cette lettre de la Commission européenne afin que chacun puisse constater la vigueur de l’attaque lancée par la Commission européenne à l’encontre des travailleurs portuaires. Cette lettre est la première étape d’une procédure d’infraction entamée par la Commission européenne pour mettre fin au statut protégé des dockers belges, protection connue sous le nom de loi Major. »

De nombreux syndicalistes figurent sur les listes PTB-go! (en Wallonie), PTB*PVDA-go! (à Bruxelles) et PVDA+ (en Flandre). Sept d’entre eux expliquent pourquoi.

Après Liège, Bruxelles, Anvers, Gand et Louvain, c'était au tour des Hennuyers d'organiser leur meeting électoral PTB-go!, ce samedi 5 avril. Au programme : Marco Van Hees, tête de liste au fédéral, Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB-go!, le chanteur local William Dunker et beaucoup d'autres. Revivez la soirée du retour de la gauche de la gauche au Pays noir.

Pages