Social, authentique et actif : le PTB lance sa campagne électorale

Ces 16 et 17 juin, le PTB lance sa campagne électorale en vue des élections communales. De Liège à Anvers en passant par Charleroi, Hasselt et Gand, les militants du PTB sont sur les starting blocs…

Investissez dans le changement social : faites un don

Pour affronter les partis traditionnels – et les multinationales assoiffées de profit qu’ils défendent –, nous avons besoin non seulement de l’engagement, mais aussi du soutien financier des travailleurs.

Participez aux lancements de la campagne électorale du PTB

Nous voulons lancer dans les villes et communes la résistance aux promoteurs immobiliers, aux semeurs de haine et à ceux qui s'arrangent entre eux dans les coulisses. Nous voulons le faire, haut et fort, en partant d'en bas, avec cœur, combativité et plein d'alternatives. Partout en Belgique, le PTB organise des événements pour lancer ses campagnes électorales. Rejoignez-nous !

Pension à points : la mobilisation réussit à faire reculer le gouvernement

On entend parfois dire que « cela ne sert à rien de se mobiliser car le gouvernement n’écoute de toutes façons pas ». Et c’est vrai qu’il préfère écouter les quelques voix de l’élite plutôt que celle…

Privatiser la SNCB ? Plutôt la démocratiser

Le Vice-Premier ministre libéral Alexander De Croo évoque une privatisation des entreprises publiques, en particulier de la SNCB. « Alors que les défis de mobilité et de climat n’ont jamais été aussi urgents, le ministre De Croo lance la plus mauvaise piste qui soit pour les résoudre », réagit Michael Verbauwhede, spécialiste chemins de fer du PTB. Qui plaide pour plus de participation des usagers, pas du privé.

Dossiers

Campagne

Opinion Peter Mertens

Perdre son emploi ou toucher moins d'indemnité : le faux choix proposé par le gouvernement aux malades de longue durée

Depuis 2017, les malades de longue durée sont activés via ce qu'on appelle une « procédure de réintégration ». Mais, dans 70 % des cas, le patron dit qu'il n'y a ni travail adapté ni autre travail disponible et le travailleur malade est licencié sans la moindre indemnité. Ce mardi 22 mai, le Conseil des ministres a décidé que les travailleurs malades qui collaborent insuffisamment à cette procédure de licenciement pourront perdre de 5 à 10 % de leur indemnité de maladie. Les sanctions possibles pour les patrons qui ne procurent pas un travail adapté ou un autre travail sont quasiment supprimées.

PTB Shop

Find PTB on TwitterFind PTB on FacebookFind PTB on Google+Find PTB on YouTubePTB RSS feed