Le PTB lance une action en ligne pour soutenir les travailleurs de Ryanair

« Le respect, réagit Raoul Hedebouw, porte-parole national et député fédéral du PTB. Voilà ce que demandent les travailleurs de Ryanair. Depuis des mois, ils luttent contre le dumping social qui vit…

Le gouvernement supprime les emplois de fin de carrière avant 60 ans

En fin de carrière, beaucoup se sentent un peu, ou totalement, au bout du rouleau. Ce qui fait qu'aujourd'hui, plus de 100 000 personnes travaillent en 4/5e ou à mi-temps, dans l'espoir de pouvoir continuer à travailler jusqu'à leur pension. Mais cette possibilité, le gouvernement Michel vient de la supprimer…

Jobs deal : les métiers en pénurie, le mythe fabriqué pour s'attaquer à nos salaires

Les patrons en rêvaient. Le gouvernement l'a mis en place cet été : un nouveau plan pour s'attaquer à nouveau à nos salaires, à nos conditions de travail, à la mise en concurrence des travailleurs. Comment y est-il arrivé ? En créant le mythe des métiers en pénurie. Décryptage d'une stratégie bien orchestrée.

Le PTB à la conquête des villes

Le 14 octobre 2018, le PTB souhaite avancer dans 33 communes du Nord et du Sud du pays afin d’y obtenir des élus qui seront autant de porte-voix des luttes qui se mènent dans les quartiers et qui…

Nos dirigeants politiques vivent-ils dans des palais avec air conditionné ?

Notre pays est touché par une des vagues de chaleur les plus longues et les plus chaudes de l'histoire de la Belgique. Ces phénomènes extrêmes se reproduisent de plus en plus souvent en raison du réchauffement climatique. Alors que nos décideurs politiques tentent de minimiser un accord climatique, le mouvement belge pour le climat, Climate Express, prévoit une importante mobilisation à Bruxelles, le 2 décembre.

Dossiers

Campagne

Opinion Peter Mertens

Perdre son emploi ou toucher moins d'indemnité : le faux choix proposé par le gouvernement aux malades de longue durée

Depuis 2017, les malades de longue durée sont activés via ce qu'on appelle une « procédure de réintégration ». Mais, dans 70 % des cas, le patron dit qu'il n'y a ni travail adapté ni autre travail disponible et le travailleur malade est licencié sans la moindre indemnité. Ce mardi 22 mai, le Conseil des ministres a décidé que les travailleurs malades qui collaborent insuffisamment à cette procédure de licenciement pourront perdre de 5 à 10 % de leur indemnité de maladie. Les sanctions possibles pour les patrons qui ne procurent pas un travail adapté ou un autre travail sont quasiment supprimées.

PTB Shop

Find PTB on TwitterFind PTB on FacebookFind PTB on Google+Find PTB on YouTubePTB RSS feed