« Le Kazakhgate, c’est le Publifin des riches »

« Le Kazakhgate, c’est le Publifin des riches. Des hommes d’affaire qui ont des millions vont mettre des mandataires MR sous influences pour avoir une loi qui les arrange », déclare Raoul Hedebouw à Bel RTL. Et le renouveau politique ? « Il est bloqué par les partis de droite, l’Open VLD et la NVA, qui ne veulent pas d’un cadastre des mandats publics et privés et des rémunérations qui permettrait de savoir s’il y a un enrichissement illicite ou non. »

Étiquettes

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Commentaires

Il faut la levée du secret bancaire afin de déterminer d' où pourrait venir les flux d'argent de la corruption . Il faut un cadastre des patrimoines des élus avant et après l'exercice de leur mandat politique . Pas d'immunité ni de prescription pour ce genre de délit ,les indélicats ne doivent pas pouvoir "dormir tranquillement de toute leur vie" sans être inquiétés." Honnêteté " devrait figuré sur l'étendard de tous les partis ! Le pays à besoin de gens honnêtes et non de "magouilleurs" bien habillés .