En mettant Jérusalem comme capitale d’Israël, Trump allume un nouveau baril de poudre

« S’il existait un prix Nobel de la guerre, le président Trump le mériterait amplement. Le dernier baril de poudre qu'il a allumé sur cette planète, c'est la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël et la décision d'y installer l'ambassade américaine. Monsieur le premier ministre, avez-vous bien saisi que votre allié américain met, aujourd'hui, le feu aux quatre coins du monde et constitue un risque majeur de guerre ? », a déclaré le parlementaire du PTB, Marco Van Hees. Avant de proposer une toute autre politique que celle de notre gouvernement : « N’est-ce pas, aujourd'hui, le moment opportun pour reconnaître l'État palestinien ? Israël, aujourd'hui, est le principal, voire le seul État dans le monde qui pratique encore la colonisation et l'apartheid. Pour rappel, pour mettre fin à l'apartheid en Afrique du Sud, des sanctions économiques ont été prises contre ce pays. Si nous voulons vraiment que la colonisation cesse dans ce pays, il n'y a pas d'autre option que de faire comme vis-à-vis de l'Afrique du Sud. »

Étiquettes

Ajouter un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.