Malades longue durée

Depuis le 1er avril 2018, et ce n’est pas un poisson, la majorité des travailleurs malades de longue durée qui reprennent le travail en temps partiel médical ont droit à moins d’indemnités de maladie. Ce sont surtout les travailleurs à bas revenu qui vont souffrir de cette nouvelle mesure.

Depuis le début de l’an dernier, les malades de longue durée sous soumis à la réintégration au marché de l’emploi. « Avec quel résultat ? Dans sept cas sur dix, les employeurs prétendent qu’aucun travail adapté ou autre n’est disponible chez eux et les malades sont alors licenciés sans la moindre indemnité », écrit Peter Mertens.