Chrome VI

Il s’agit du premier procès concernant le chrome VI (ou chrome hexavalent) en Belgique. La SNCB doit venir expliquer au tribunal correctionnel pourquoi elle a fait exécuter des travaux au cours desquels des vapeurs hautement nocives se sont libérées à du personnel non protégé.