semaine de 30 heures

Les négociations pour une nouvelle convention collective de travail (CCT) à Oleon ont échoué après le « non » de la direction aux propositions des travailleurs et de leurs syndicats. Les délégués des trois syndicats ont informé leur base et les travailleurs ont arrêté le travail. Ce 19 septembre au matin, le PTB s’est rendu aux portes de l’entreprise afin de témoigner son soutien.

Le rapport final d'évaluation de l’expérience de la semaine de 30 heures en Suède est là. Un rapport qui se lit comme une invitation à se lancer à son tour dans cette innovation sociale. Qu'attend la Belgique ?

Le 6 avril dernier, Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB, était l'invité de Jeudi en Prime (RTBF). L'occasion d'aborder les récents sondages, la laïcité et l'islamophobie, la Taxe des millionnaires, ainsi que la réduction du temps de travail : « Burn out, fatigue, ça suffit. Répartissons le travail, avec des semaines de 30 heures. Et c’est possible : les travailleurs n’ont jamais produit autant de richesses. »

Le 6 octobre, à la Chambre, Marco Van Hees n’a pas mâché ses mots face à Charles Michel et à la politique du gouvernement face aux licenciements dans le secteur financier. « Derrière la digitalisation, il y a un enjeu qui apparaît : le partage du temps de travail. Pour ING, par exemple, passer de 35 heures à 30 heures par semaine permettrait de sauver 1000 emplois. Mais non, vous, votre solution, c’est de nouveaux cadeaux aux distributeurs de C4. »