#PasToucheANosPensions

Daniel Bacquelaine, le ministre des Pensions (MR), l’a encore rappelé ce lundi 15 janvier : il veut imposer cette année la « pension à points ». Malgré l’opposition répétée des organisations syndicales mais aussi d’autres associations…

Fin de l’année dernière, le ministre des Pensions a déposé un avant-projet de loi sur la reconnaissance de certains métiers comme étant « pénibles ». Dans son viseur : les travailleurs du public, mais aussi du privé. Décryptage.

Il est temps de tirer la sonnette d’alarme. Les pensions dans notre pays sont parmi les plus faibles d’Europe. Le gouvernement Michel veut l’abaisser encore, via la pension à points.

93 % des postiers trouvent qu’il n’est pas normal de travailler jusque 67 ans. C’est ce qui ressort d’une enquête que le PTB a menée auprès d’une centaine de postiers. Témoignages de futurs pensionnés qui comptent bien ne pas se laisser faire.

Connaissez-vous ce sentiment désagréable de finir la soirée avec les poches vides et un ticket perdant de tombola en main ? Et si on vous disait que le gouvernement voulait instaurer ça pour nos pensions ? Cela porte même un nom : la pension à points. Voici tout ce que vous devez savoir à son sujet.

Vous connaissez probablement les conseillers emploi du Forem. Vous connaissez moins les éclusiers, gardes forestiers, responsables des pistes des aéroports, ou le personnel d’entretien des routes, mais ils sont là pour vous. Mais le gouvernement wallon, lui, n’est pas là pour eux. Ce jeudi 30 novembre, les services publics de Wallonie seront en grève pour demander le respect de ses engagements.

Les prépensionnés qui ont commencé à travailler à un jeune âge perdront bientôt jusqu’à 100 euros de pension par mois. La majorité au Parlement l’a décidé. Benjamin Pestieau, responsable des relations syndicales du PTB, était présent au Parlement avant et pendant le vote avec des citoyens directement concernés par ce vote et une délégation syndicale. Petit compte-rendu.

Non seulement le gouvernement nous fait travailler plus longtemps, mais, en plus, il diminue le montant de nos pensions. Kim De Witte, spécialiste pensions du PTB, décortique les plans du gouvernement et lance un appel à se battre pour des pensions décentes : « Notre pension est en danger, tirons la sonnette d'alarme ! » 

« En Belgique, les pensions légales sont basses. Un salarié qui a travaillé exactement aussi longtemps et a gagné exactement la même chose en Belgique, en Allemagne, en France, au Luxembourg et aux Pays-Bas, touchera la pension la plus basse en Belgique. L’écart est de 14 à 48% », révèle une nouvelle étude du services d'études du PTB.