Affaires sociales & Pauvreté

Lire un rapport de la Commission européenne sur la Belgique n’est pas facile. D’une part, la Commission applaudit des mesures qui font payer les travailleurs, en critiquant souvent que celles-ci n’aillent pas suffisamment loin. D’autre part, elle est parfois obligée de souligner les échecs de certaines politiques libérales.

Les Belges sont les seuls peuples d’Europe qui ont vu leur pouvoir d’achat diminuer. Le gouvernement veut continuer en s’attaquant aux augmentations barémiques des employés.

« Hier, on a vu pour le première fois Zuhal Demir être mise dans l’embarras », écrit le journal flamand Het Belang van Limburg à propos de la première intervention à la Chambre de Zuhal Demir en tant que secrétaire d’État. Le député fédéral PTB Raoul Hedebouw a en effet vivement interpellé celle-ci sur les lourdes défaillances du Service des Personnes handicapées, dont Mme Demir est responsable.

3 euros par jour et par personne pour les repas, des résidents lavés en sept minutes, et, d’un autre côté, des chambres de luxe à 7000 euros par mois. La situation dans les maisons de repos est peu reluisante. À travers des actions et la voix de Claire Geraets, médecin et députée bruxelloise, le PTB tente de faire bouger les choses.

Une société qui donne une place à chacun, ça passe notamment par l'accès au travail des personnes handicapées. Or, à Bruxelles par exemple, seule une personne handicapée active sur trois a un emploi. Des quotas existent dans la fonction publique, mais sans garantie d'application. Le PTB veut changer cela.