Environnement - Énergie

Les signataires exigent la mise en application de plusieurs mesures nécessaires pour que la Belgique puisse atteindre ses objectifs climatiques. « La Belgique critique à juste titre la politique climatique de Donald Trump mais elle-même n'ose pas s'opposer aux lobbys des grandes entreprises en prenant les mesures nécessaires », affirme Charlie Le Paige, président de Comac, le mouvement étudiant du PTB.

Des députés des différents Parlements du pays se chamaillent depuis quelques semaines pour adopter une déclaration interparlementaire à l’occasion du sommet international sur le climat (COP23) qui se tient à Bonn. Et ce projet de déclaration sert de paravent pour cacher l’absence d’engagements chiffrés ambitieux et contraignants et l’échec de la politique belge actuelle en matière de climat.

Au nom d’objectifs écologiques, le gouvernement wallon veut subsidier une nouvelle grande centrale biomasse. Mais le PTB dénonce : ce projet est en réalité nuisible pour l’environnement. La biomasse est la plus chère des différentes sources d'énergies renouvelables, devant l'éolien et le photovoltaïque. Un même projet vient d’ailleurs d’être abandonné en Flandre.

Le gouvernement wallon veut construire une nouvelle autoroute dans le Hainaut. « Un désastre pour la nature, la santé des habitants de la région et pour la mobilité », selon Sofie Merckx, conseillère communale PTB et habitante de Marcinelle….