redevance TV

Le gouvernement wallon annonce la suppression de la redevance TV. Si le PTB se réjouit de la fin de cette taxe injuste contre laquelle il a mené une longue campagne, il ne faut pas crier victoire trop tôt. Pas question que le gouvernement rende dans une poche ce qu’il veut prendre dans une autre…

Une nouvelle taxe, des coupes dangereuses pour le service public, des investissements mal ciblés et une absence de volonté politique pour aller chercher l’argent là où il est. Le PTB est inquiet des décisions du conclave budgétaire wallon.

Les ministres wallons sont actuellement en conclave budgétaire. Ce matin à 11h, le PTB leur a remis 24 000 pétitions pour la suppression de la redevance TV.

« D’un côté, les multinationales et les millionnaires peuvent frauder en paix. De l’autre, le gouvernement envoie une armée de huissiers pour réclamer aux citoyens jusqu’à 800 € parce qu’ils n’ont pas payé leur redevance TV il y a quatre ans. » Damien Robert (PTB) est en colère, comme de nombreux citoyens wallons.

Nouvelle membre du PTB Charleroi, Valérie Blondiaux a décidé de récolter des signatures pour la pétition contre la redevance télé. Et quand Valérie est décidée, c’est comme pour le jogging, son loisir favori : une fois la machine lancée, rien ne l’arrête !

Le PTB a lancé une pétition en Wallonie contre la redevance TV qui a déjà été signée par plus de 12 000 personnes en quelques semaines. La pétition est disponible en ligne, mais aussi sur le terrain. Les sections locales se mettent au porte-à-porte…

La redevance TV nous coûte 100 euros chaque année. Cette taxe est injuste, antisociale et anormale. Aux quatre coins de la Wallonie, le PTB va faire signer une pétition pour réclamer sa suppression.

Pourquoi supprimer la redevance TV ? A quoi sert-elle ? Comment compenser ce que cette taxe rapporte ? Est-il réellement possible de la supprimer ?

« C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches », écrivait  Victor Hugo. Cette citation s’applique plus que jamais à la Belgique. La TVA sur l’électricité est augmentée tandis qu’Electrabel reçoit une nouvelle ristourne fiscale. L’eau, les déchets, les taxes communales, tout augmente, alors que les multinationales sont exonérées d’impôts. Mais c’est loin d’être une fatalité, l’heure est à la mobilisation. Le PTB donne rendez-vous le 28 février à Bruxelles.