#COP21

Pour la première fois, un accord international sur le climat engage tous les pays à réduire leurs émissions de CO2 afin de maintenir une planète durable. Sous la pression des pays du Sud, cet accord se fixe aussi explicitement l'horizon de contenir le réchauffement de la température moyenne « bien en dessous de 2 ° » par rapport à son niveau pré-industriel, et accepte de « poursuivre ses efforts » pour la limiter à 1,5 °C.

Les négociations sur le climat à Paris touchent à leur fin, mais nous ne sommes certes pas encore face à une véritable avancée en la matière. C'est ce qui ressort des grands points d'achoppement qui doivent encore être résolus et des décisions déjà prises. La logique fossile des pays industrialisés, les Etats-Unis en tête, semble avoir triomphé d'une approche ambitieuse  pour le climat.

14 000 manifestants se sont réunis et ont marché à Ostende pour le climat à l 'appel du Climate Express. La marche, suivie par une chaîne humaine tout le long de la plage d'Ostende, a montré la détermination des citoyens à exiger des actes forts pour sauver la planète. 

« Le système économique et la planète sont en guerre l’un contre l’autre », affirme Naomi Klein. Elle a raison. Une action radicale et planifiée est nécessaire pour sauver le climat. Nous serons des milliers à le rappeler ce 6 décembre à Ostende.

Le dimanche 6 décembre prochain, à Ostende, des milliers de Belges se mobiliseront pour le climat en marge du sommet de Paris. Parce qu’il y a urgence et que #riennenousarrêtera.

L’enjeu démocratique est crucial dans le cadre des négociations climatiques. Si les multinationales ont gagné leur place à la table des négociations, les mouvements citoyens, eux, sont de plus en plus mis sur la touche par les autorités.

Le 30 novembre s'ouvrira à Paris le 21e sommet international sur le climat (COP21). Ce sommet rassemble les représentants de plus de 200 pays afin de répondre à l'urgence de la crise climatique. Opinion sur levif.be de Liza Lebrun, activiste pour le climat et la justice sociale.

Aujourd’hui, la Terre s’est déjà réchauffée d’un degré depuis le début de l’ère industrielle. Si nous n’inversons pas cette évolution, un million de Belges devraient bientôt déménager. Tout comme des dizaines de millions de gens dans le Sud de la planète. Les 10.000 Belges qui manifesteront pour le climat fin novembre savent bien pourquoi ils seront présents dans les rues de Paris.

Pas de panique si, le 29 novembre, en traversant Paris, vous voyez s’agiter devant, derrière et à côté de vous les drapeaux rouges et multicolores du PTB. En effet, le parti s’implique à fond pour faire du Climate Express une réussite.