Steff Coppieters

 
 

Les travailleurs de Volvo Trucks à Gand poursuivent leur grève. Une proposition de la direction a été rejetée par 85 % du personnel, qui doit travailler de plus en plus et avec une flexibilité sans cesse accrue, et est même obligé de mener des actions pour qu’on remplace le matériel vétuste…

15 milliards pour l’achat et l’entretien annuel de 34 avions de combat. En ces temps de déficit budgétaire et de restrictions sur le dos des simples citoyens, l’achat de ces avions F-35 témoigne d’un manque de respect à l’égard de la population.

Le peuple grec a parlé. Et il a dit « non ». Le jour du référendum, ce dimanche 5 juillet, les membres de la délégation de solidarité envoyée par le PTB ont couru dans tous les sens. Ils nous racontent cette journée historique pour le peuple grec. Et pour le peuple européen en général.

Jour-J. Premières impressions du référendum : tout se passe dans le calme, le « οχι » (non) suscite de l’espoir et les électeurs du « ναι » (oui) ressemblent à des caricatures. L’impact des pressions des élites économiques grecques seront sans doute déterminantes. La journée s’annonce encore longue.

Giorgios a voté… ND (droite). « Mais qu’est-ce que je regrette ! Là je vais voter pour le non. Ca ne peut plus continuer. 5 ans d’austérité, c’est assez ! On ne doit pas avoir peur. » Carnet de bord, deuxième partie, sur la manifestation massive pour le « non », du climat de peur entretenu par les partisans du « oui » et  d'une fille de 16 ans qui porte l’avenir en elle.