#larésistancesociale

Au moment où des dizaines de milliers de délégués syndicaux se rassemblaient les 11 et 19 mars contre les mesures de ce gouvernement, la Libre Belgique a effectué un sondage dont les résultats montrent que 61% des Belges seraient pour l'instauration d'un impôt sur la fortune et que 25% des Belges seraient d'accord avec une augmentation de la TVA. La reprise des actions syndicales et les résultats de ce sondage provoquent de nouveaux tracas au sein du gouvernement Michel-De Wever.

Comme tous les autres, les gens qui travaillent au service de la société veulent des conditions de travail saines et vivables. Ce jeudi 19 mars, c’est ensemble qu’ils mèneront une première action place de la Monnaie à Bruxelles, en guise de préambule à la possible grève du 22 avril. • Télécharger le dépliant et le visuel pour les médias sociaux.

Le gouvernement a déposé son projet de loi fixant le saut d'index au Parlement. Il sera ce mardi 17 mars en discussion à la Commission des Affaires sociales. Le gouvernement essaierait-il de vite faire passer le point de l'index pour en être débarrassé au plus vite et tenter d'éteindre la contestation sociale montante ?

Les actions syndicales de l’automne dernier avaient été lancées en septembre par un rassemblement de 7 000 personnes. Le 11 mars dernier, ils étaient près de 10 000 pour relancer le printemps de la résistance sociale. Avec un programme d’actions variées. En voici les détails.

Les actions syndicales de l’automne dernier avaient été lancées par un rassemblement de 7 000 personnes Place de la Monnaie. Ils étaient aujourd'hui près de 10 000 au même endroit pour relancer le printemps de la résistance sociale.

Suite à la pression du mouvement social, les organisations syndicales ont arraché aux patrons un accord limitant les dégâts des décisions prises par le gouvernement en décembre dernier sur le dossier des prépensions.

Ce mercredi 11 mars 2015, au moment où une concentration militante à l'appel des syndicats aura lieu Place de la Monnaie à Bruxelles, la Commission des Affaires sociales du Parlement fédéral se penchera sur un projet de loi « portant des dispositions concernant les pensions du secteur public ». 

​« Mesdames et messieurs de la N-VA et de l’Open Vld, vous ne savez pas ce que ça signifie de devoir, à 57 ans, travailler à la chaîne chez Opel. Vous ne savez pas ce que c’est de devoir travailler dur chez ArcelorMittal jusqu’à 56 ans. Pour vous, c’est facile ! Il est temps que vous réalisiez qu’ici, en Belgique, les gens se tuent au travail à cause de la haute productivité de notre pays. Pour vous, c’est très facile de décider qu’il faut travailler plus longtemps, mais de ce qui se passe concrètement sur les lieux de travail, vous ne savez rien. »

Le secteur des assurances demande de pouvoir diminuer le rendement minimum pour les pensions complémentaires de 3,25 à 0,4%. Le gouvernement envisage de le diminuer à 2%. Ces mesures occasionneraient un sérieux coup au deuxième pilier de pensions. Au moment même où le gouvernement démantèle la pension légale en argumentant que les pensions complémentaires seraient renforcées. Kim De Witte, spécialiste des pensions du PTB, réagit.

Le gouvernement a approuvé un projet de loi sur le saut d’index. Mais le combat continue. Cette loi n’a pas été adoptée par le Parlement. Voilà pourquoi se mobiliser le 11 mars au rassemblement du front commun syndical à Bruxelles de 11 à 13h. 

Pages