nucléaire

En avez-vous aussi marre de ces vieux réacteurs nucléaires capricieux qui nous coûtent des fortunes ? Dans ce cas, rendez-vous à Anvers le samedi 12 mars prochain pour faire entendre votre mécontentement à propos de l’énergie nucléaire et revendiquer davantage d’énergie renouvelable. Cinq ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, il est temps de passer à un autre système énergétique.

Le redémarrage de la centrale défectueuse Doel 3 a été de nouveau reporté en raison d’une nouvelle panne. Dans un entretien à la matinale de Radio 1, Tom De Meester, spécialiste énergie du PTB, s’est indigné contre Electrabel.

Le gouvernement permet que les centrales nucléaires restent ouvertes plus longtemps, mais un accord belge sur la distribution des efforts concernant le climat n'est toujours pas là. « Il n’est guère étonnant alors qu’hier, au sommet de Paris sur le climat, la Belgique ait été désignée comme “fossile du jour” », selon le PTB. Qui propose un plan climatique national sous contrôle citoyen et soutient l’appel à la manifestation nationale de ce dimanche 6 décembre, à Ostende.

La sécurité nucléaire est actuellement sous les feux avec la multiplication des incidents nucléaires, dont sept ont été recensés rien que depuis juillet. Le PTB s'inquiète du recours massif à la sous-traitance sur les sites nucléaires.

Le gouvernement veut à tout prix maintenir les centrales nucléaires Doel 1 et Doel 2, malgré leur âge plus qu’avancé. Non pas en raison de la garantie d’approvisionnement, affirme le spécialiste PTB de l’énergie, Tom De Meester, mais uniquement pour assurer les profits d’Electrabel.

La ministre de l’énergie Marghem a menti au Parlement et a conservé secret des documents cruciaux, afin de défendre la prolongation des centrales nucléaires Doel 1 et 2. Obligée de rendre des comptes au Parlement, Raoul Hedebouw (PTB) n’a pas manqué l’occasion de l’interpeller : « Il s’agit de la sécurité nucléaire du pays. La ministre doit retirer son projet de loi. »

"Change the system, not the Climate », « De l'argent pour la terre, pas pour sauver l'nucleaire », « Doel, Tihange, stop stop stop! » ont scandé plus de 1000 personnes qui ont manifesté ce dimanche aux pieds de la centrale de Tihange contre le nucléaire. Le PTB était présent.

Une catastrophe nucléaire en Belgique ? Non merci ! Voilà pourquoi une centaine de militants ont mené une action flashmob ce jeudi 12 mars à Anvers, à l’initiative de Greenpeace. « La société de l’avenir doit tourner à l’énergie renouvelable, pas aux énergies fossiles ou nucléaire », a déclaré Peter Mertens, président du PTB présent à l’action. 

Il y a une semaine, on apprenait que le nombre de fissures dans les cuves des réacteurs de Doel 3 et de Tihange 2 était bien plus important que ce qui avait été estimé. Et, maintenant, il apparaît en outre que ces fissures sont également bien plus grandes. Pour Tom De Meester et Raoul Hedebouw, c’est une évidence : il est plus que temps de fermer ces centrales une fois pour toutes.

Il ressort d’une note de la ministre de l’Energie Marie-Christine Marghem (MR) que le gouvernement envisage de recalculer à la baisse la rente nucléaire. « Nous devons justement écrémer davantage », réagit le PTB, qui évalue la rente nucléaire entre 830 et 1 milliard d’euros.

Pages