Région wallonne

« Après des semaines de crise politique, voici maintenant que nous arrive un nouveau gouvernement. Evidemment, il annonce qu’il lavera plus blanc que blanc. Mais quid de l’éthique et de la gouvernance ? », se demande le député wallon du PTB Frédéric Gillot.

Le Parlement wallon a approuvé ce mercredi 25 mars la constitution d’une nouvelle Commission spéciale pour le renouveau démocratique. « Le citoyen s’écarte de plus en plus de la sphère publique et du monde politique, ce qui est interpellant », énonce le texte voté. Ou serait-ce plutôt le monde politique qui s’écarte du citoyen ? Tout en apportant son soutien à la création de cette commission, le député PTB Frédéric Gillot a interpelé l’assemblée sur la nécessité de se poser les bonnes questions et a exposé les revendications du PTB pour un renouveau démocratique. Voici son intervention.

« L’emploi était déjà le grand absent du Plan Marshall 2.vert. Il le restera avec le Plan Marshall 4.0. L’innovation, même numérique, ne rime pas automatiquement avec création d’emplois. Le rêve de Paul Magnette est-il de faire de la Wallonie une nouvelle Silicon Valley ? Pour un gouvernement qui annonçait en juillet vouloir faire de l’emploi sa première priorité, c’est un comble », réagit Frédéric Gillot, député wallon du PTB.

Le coût des études va-t-il augmenter pour les étudiants et leur famille ? Le gel du minerval sera-t-il maintenu ou va-t-il recommencer à augmenter ? Des questions que le député wallon du PTB Ruddy Warnier a posé au ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt (PS).

« Nous déposons un recours devant le Conseil d’Etat contre la décision du ministre Furlan de refuser au PTB les mandats auxquels il a droit dans les sociétés communales et intercommunales », annonce Frédéric Gillot, député wallon du PTB.

C’était au tour des élus du Parlement wallon de s’exprimer sur la Déclaration de politique régionale de la majorité PS-cdH. Et l’occasion pour le PTB, qui y compte deux élus, de dire que « l’austérité en entrée, en plat principal et en dessert », c’est non !

L’annonce de politique régionale présentée par le PS et le cdH nous reste en travers de la gorge. C’est la voie de l’austérité que la future majorité a choisie. Pendant deux ans, il n’y aura qu’économies et coupes sombres. Après, on verra...