1er Mai

Raoul Hedebouw a été attaqué à l’arme blanche en marge de son discours du 1er mai à Liège. Les blessures sont légères et les motifs de l’agresseur sont encore inconnus. Raoul Hedebouw a néanmoins tenu son discours, en commençant par s’exclamer : « Il en faudra plus pour nous faire taire. » Peter Mertens, le président du PTB, qui s'est dit « profondément choqué » par cette agression, lui a transmis ses encouragements depuis Anvers, où il a tenu un discours sous le thème « Change the system ».

« Il n'est pas question qu'on aille toucher à notre semaine des 38 heures » : c’est à la Place Saint-Paul de Liège que le porte-parole national du PTB, Raoul Hedebouw a délivré son message du 1er mai en revenant sur la réforme du travail proposé par le ministre CD&V de l’Emploi, Kris Peeters.

Discous du 1er mai 2016 de Peter Mertens, président du PTB, à Anvers. 

Dans tout le pays, le PTB participera aux manifestations, rassemblements et actions du 1er Mai. Une fête du travail et des travailleurs qui aura une saveur particulièrement combative, vu les récentes attaques du gouvernement sur les pensions et les 38 heures, avec la réforme du travail de Kris Peeters. Voici les rendez-vous ville par ville.

A l'occasion de ce 1er Mai, le président du PTB a appelé à la solidarité avec la Grèce, a présenté la campagne du PTB pour la semaine des 30 heures et a affirmé que le seul tax shift dont nous avons besoin, c'est une taxe des millionnaires.

Sous les hashtags #1erMai30h et #1mei30u, le PTB lance, ce 1er Mai, sa campagne de printemps pour les 30 heures semaine. « Comme parti de gauche out-of-the-box, qui ose sortir du cadre, nous allons à l’offensive avec une vision de société positive », déclare Peter Mertens, président du PTB.

Dans le quotidien L’Echo de ce jeudi 30 avril, le député fédéral et porte-parole du PTB est revenu sur le 1er Mai, la semaine des 30 heures, le renouveau de la gauche. Voici l’interview en intégralité.

Ce vendredi 1er Mai, les membres du PTB seront aux quatre coins du pays pour célébrer cette journée combative qui « appartient au mouvement ouvrier et aux travailleurs. L’esprit du 1er Mai, c’est aller à l’encontre de la pensée dominante libérale », a déclaré Raoul Hedebouw au micro de la RTBF.

Manifestement, le PS aime utiliser les approximations historiques pour expliquer la nécessité d'un «vote utile à gauche». La peur tenaille les socialistes... la montée du PTB-go! dans les sondages est prétexte à des falsifications ou simplifications historiques.

Une vidéo d'une minute pour découvrir Anvers et son peuple de gauche, le PTB anversois et son message de solidarité, Peter Mertens et 1200 membres et sympathisants du PTB sur le terrain le 1er mai dans la ville de Bart De Wever. 

Pages