Rédaction en ligne

 
 

Une nouvelle étude du PTB démontre que le montant des pensions légales en Belgique est très bas comparé à celui des pays voisins. « L’écart par rapport à nos voisins va jusqu’à 48 % », explique le spécialiste des pensions du PTB, Kim De Witte. « Et cet écart risque de se creuser davantage avec les nouvelles mesures prises par le gouvernement Michel ».

La « Turteltaks », cette taxe sur l’électricité consommée par les ménages qu’avait imposée en Flandre la ministre de l’époque, Annemie Turtelboom (Open VLD), est non seulement injuste, elle est aussi illégale. La Cour constitutionnelle donne raison au PTB et à Test-Achats dans le procès qu’ils ont intenté contre la Turteltaks.

Est-ce que la Belgique a offert une honorabilité au milliardaire français, en lui permettant d'échapper à son procès ? Le PTB juge choquante et inquiétante la décision du parquet de Bruxelles – avec l'aval du ministre de la Justice – d'accorder une transaction pénale à Bernard Arnault.

Stop aux profiteurs ! Obligeons les politiciens à rendre publics tous leurs revenus, tant de mandats publics que privés. Signez la pétition sur www.stopauxprofiteurs.be.

Germain Mugemangango, le porte-parole francophone du PTB, réagit à la décision du cdH de former une majorité sans le PS : « Ainsi donc, le président du cdH, Benoît Lutgen, vient d'annoncer préférer gouverner en Régions wallonne et bruxelloise

Alors que la question des rémunérations des mandataires politiques et de l'éthique politique est d'une actualité brûlante avec le scandale du Samusocial, le PTB participera ce week-end à une conférence organisée organisée par la Ville de Barcelone et Barcelona en Comú, l’organisation d’Ada Colau, la bourgmestre de Barcelone. Celle-ci, qui s'est fait connaître comme activiste avant d'être élue en 2015, a démarré son mandat en diminuant son salaire et en prenant des mesures de tolérance zéro envers la corruption et la politique de l’enrichissement personnel.

Au lieu de discuter d’une nouvelle répartition des postes au sein de la Ville de Bruxelles, il faut tirer toutes les leçons de cette affaire et penser aux mesures qui permettront un renouveau politique radical, plus de démocratie et une réelle participation. Le PTB présente un plan en trois étapes.

Raoul Hedebouw : « Il est temps de retrouver une gauche Robin des Bois, qui prend au riche pour donner aux pauvres, et pas cette élite qui prend l’argent des plus pauvres pour le mettre dans sa poche. » 

Mathilde El bakri, députée bruxelloise : « La position de Mayeur est devenue intenable après les dernières révélations dans le scandale du Samusocial. Mais il ne suffira pas de changer de personnes ou de régionaliser le Samusocial qui pose problème aujourd’hui. C’est l’ensemble des mentalités et de la culture politique qu’il faut révolutionner dans la Région. Instaurons une culture participative et démocratique au Samusocial et dans les organismes publics et parapublics bruxellois. »

Une commission d’enquête du Parlement bruxellois sur le scandale Samusocial vient d’être créée. Le PTB revendique une place dans la commission d’enquête nouvellement créée.

Pages