Rédaction en ligne

 
 

Au lieu de s’en prendre à la culture de la cupidité en politique, l’Open Vld et la N-VA veulent relever le seuil électoral pour empêcher le PTB de percer en Flandre. Faites entendre votre voix : envoyez ce mail de protestation à tous les présidents de partis. 

Publifin : 500 euros par minute. Kazakhgate : 2 000 euros par heure. Publipart : 19 000 euros par an. Et maintenant il apparaît que le président de la Chambre reçoit 12 000 euros extra par an de Telenet. Marre des profiteurs…

Publifin : 500 euros par minute. Kazakhgate : 2.000 euros par heure. Publipart : 19.000 euros par an. Et maintenant il apparaît que le président de la Chambre reçoit 12.000 euros extra par an de Telenet. Marre des profiteurs ? « Rendons totalement public qui possède quels mandats, et combien ceux-ci sont précisément rémunérés », a lancé Raoul Hedebouw, député du PTB au Parlement. 

Publifin, Publipart, Telenetgate, Kazakhgate, Optima… Autant de dossiers dans lesquels les politiciens traditionnels confondent l’intérêt général avec leurs intérêts particuliers et ceux de leurs amis. Le PTB est déterminé à dénoncer les casseroles des profiteurs en politique, et à promouvoir une politique au service des gens.

Ces derniers jours, le président de la Chambre Siegfried Bracke (N-VA) s’est retrouvé dans la ligne de mire à cause de son mandat de conseiller chez Telenet. Le PTB se pose de sérieuses questions sur ce mandat et exige que la Commission de déontologie de la Chambre se penche sur celui-ci afin de déterminer s’il entraîne ou non un conflit d’intérêts.

« Nos règles sont celles de travailler avec un salaire moyen de travailleur. » C’est ce qu’a déclaré Frédéric Gillot, député wallon du PTB, lors d’un débat sur RTL ce dimanche 12 février. Envie de rejoindre le parti de l’éthique politique, de ceux qui s’engagent pour servir et pas se servir ? www.ptb.be/devenir-membre.

Le PTB plaide pour une prise en main à la fois démocratique et réellement efficace tant de la lutte antiterroriste que contre la grande criminalité. Et c’est justement pourquoi le PTB a voté contre le projet de loi de Theo Francken qui veut expulser les gens sur base de simples soupçons.

Suite à l'action menée ce jeudi 9 février par Médecine pour le Peuple et le PTB devant son cabinet,  la ministre de la Santé Maggie De Block a supprimé les hausses de prix prévues pour certains médicaments antiacide gastrique. Une première victoire qui appelle surtout à une poursuite des actions, avec comme objectif l’instauration du modèle kiwi, pour des médicaments moins chers.

« Monsieur le Premier ministre, je vous ai posé une question claire : est-ce que vous soutenez notre proposition de rendre publics les patrimoines des politiciens ? Vous ne m’avez pas répondu. J’en tire les conclusions qu’il faut. » Marco Van Hees (PTB) a jeté un pavé dans la mare au Parlement le 26 janvier dernier.

Le PTB est le parti qui reçoit le plus de dons financiers. La RTBF y consacrait ce soir un reportage, avec un focus sur le nouveau secrétariat du PTB à Anvers : une nouvelle « maison du peuple », un fantastique projet pour un parti en pleine expansion.

Pages