Herwig Lerouge

 

Depuis le 18 décembre dernier, l’Autriche a officiellement un nouveau gouvernement. 17 ans après la première coalition « noire-bleue », l’extrême droite y est de nouveau au pouvoir. Mais il n’y a pas eu de vague de protestations comme en 2000, contre le gouvernement avec Haider. Pourquoi ?

Herwig Lerouge était, dès 1985, l’un des premiers à avancer la piste que, derrière les Tueurs du Brabant, qui semaient la terreur en Belgique à l'époque, se cachait une cellule d'extrême droite au sein du groupe Diane, unité d'élite de la gendarmerie. Aujourd’hui que cette piste semble se confirmer, il fait le point. Après 32 ans de sabotage de l'enquête sur un des plus grands crimes politiques dans l'histoire de la Belgique, va-t-on enfin avoir une percée ?

En 1917, il y a cent ans, deux révolutions se succèdent en Russie : une en février, l’autre en octobre. La première mène à l’abdication du tsar, monarque absolu, à la séparation de l’Église et de l’État et au suffrage universel. La deuxième, portée par le peuple au son du slogan « du pain, la paix et la terre », conduit à la prise de pouvoir par les communistes (qu’on appelle les bolcheviks). Elle est portée par la volonté de renverser l’ordre établi, capitaliste – et en Russie encore largement féodal, incapable de sortir la population de la misère et de la guerre –, et par le but de construire une autre société. C’est le début d’une première tentative dans le monde de construire le socialisme, faite de réalisations mais aussi de sérieuses erreurs, qui va marquer l’histoire du 20e siècle. Dans quel contexte a pris place cette révolution ? Est-elle un phénomène russe ou international ? Comment s’est-elle déroulée ? Quelle a été son influence chez nous et dans le reste du monde ? Survol de ce processus qui fit trembler le monde sur ses fondations.

C’est avec grande tristesse que nous annonçons le décès de notre camarade Maria McGavigan ce samedi 7 janvier 2017, à l’âge de 75 ans. Militante de la résistance sociale, elle lutta toujours pour l’égalité dans la diversité, pour la solidarité internationale et la fraternité. « Le plus bel hommage que je peux lui rendre , c’est de continuer le combat », a écrit un de ses camarades.

L’année 2016 sera définitivement celle d’attentats terroristes qui nous touchent au plus près. Berlin est en deuil aujourd’hui. Après Paris, Bruxelles, Nice, Saint-Étienne-du-Rouvray, Istanbul, Bagdad, Le Caire … Que faire contre le terrorisme ? Comment gagnerons-nous la lutte contre Daech ? Une analyse écrite durant l’été mais toujours d'actualité. 

Le gouvernement planche sur un nouveau projet : celui de privatiser un maximum de tâches de police, en les confiant aux entreprises privées comme G4S ou Securitas. Le service d’étude du PTB a réalisé un dossier qui montre comment ce juteux commerce de la surveillance privée se fera au détriment de la sécurité pour tous.

Le président de la N-VA Bart De Wever propose que le bourgmestre ou la police puisse incarcérer, mettre sur écoute, prendre en filature n’importe qui ou encore lire ses e-mails, et ce, sans l’intervention d’un juge d’instruction. La justice fera ainsi place à l’arbitraire du bourgmestre et de la police.

Les propos tenus récemment par le ministre-président flamand Geert Bourgeois montrent que la N-VA profite de la moindre occasion pour remettre son agenda de division sur la table. Avec une stratégie consciente et bien construite, qui vise à diviser le front Nord-Sud contre la politique du gouvernement, tout en poussant certains Wallons à une fuite en avant vers le confédéralisme.

Des transporteurs routiers en colère ont organisé des barrages filtrants et bloqué des zonings et des sites pétroliers empêchant les camions de passer. De quoi parle-t-on ? Pourquoi les petits transporteurs se sentent-ils menacés ? Que penser d'une taxation de l'usage de la route par les camions ? Comment avoir un transport durable de marchandises ?

Ibrahim El Bakraoui, le kamikaze de Zaventem, aurait pu être arrêté bien avant les attentats de Bruxelles. Les frères Abdeslam auraient pu être surveillés de près bien avant les attentats de Paris. La politique antiterroriste du gouvernement nous protège-t-elle vraiment du terrorisme ?

Pages