Syndical

Les victimes d’accidents du travail sont nombreuses. Même si elles ne se retrouvent pas toutes dans les chiffres officiels… Faire reconnaître ses droits lorsqu’on a connu un accident relève parfois du parcours du combattant…

ls étaient très nombreux ce vendredi 13 avril à soutenir Bruno Verlaeckt et Tom Devoght, deux syndicalistes anversois qui risquent une peine de prison de cinq à dix ans pour avoir participé à un piquet de grève.La salle d'audience était pleine à craquer, et pour cause : ce serait un dangereux précédent.

« Nous voulons 6 % d’augmentation de salaire, avec au moins 200 euros par mois pour les bas salaires. » Depuis le lundi 19 mars, il y a eu chaque jour jusqu’à 35 000 travailleurs de la fonction publique en grève en Allemagne. Puisque les métallos viennent d’obtenir 4,3% d’augmentation (parmi d’autres acquis), pourquoi pas les 3 millions de travailleurs du service public ?

La direction de Carrefour exerce la tactique du diviser pour régner, les travailleurs, celle de la solidarité. À Paris, le 1er mars, les travailleurs belges et français ont mené ensemble une action contre le plan de la multinationale. Perte d’emplois, fermetures de magasins, polyvalence imposée, attaques sur les conditions de travail… : la restructuration menace tous les travailleurs, des deux côtés de la frontière.

Depuis l’annonce du plan de restructuration, les attaques contre les travailleurs de Carrefour se précisent chaque semaine. Dans sa volonté d’économiser sur le dos du personnel, la direction s’en prend aujourd’hui à la commission paritaire 312 des employés des hypermarchés.

Depuis deux mois, la direction de l’hôpital de la Citadelle essaye d’imposer un plan d’austérité de 11 millions d’euros dont la moitié serait portée par les travailleurs et les patients. Mais, depuis deux mois, les travailleurs résistent.

De Liège à Bruges, en passant par Bruxelles, des milliers de travailleurs des services publics sont en action aujourd’hui. Après avoir repoussé la pension à 67 ans, le gouvernement continue de vouloir casser nos pensions. Mais ces réformes ne passent pas auprès de la population. La preuve encore aujourd’hui avec cette journée d’actions.

Les métallos allemands ont connu une semaine de lutte intense qui s’est ponctuée le 3 février par un accord social qui aura des répercussions pour toute l’Europe. Retour sur une semaine d’action où le patronat a eu peur des « drapeaux rouges dans les usines ». 

Il s’agit du premier procès concernant le chrome VI (ou chrome hexavalent) en Belgique. La SNCB doit venir expliquer au tribunal correctionnel pourquoi elle a fait exécuter des travaux au cours desquels des vapeurs hautement nocives se sont libérées à du personnel non protégé.

Le PTB répond positivement à l’appel lancé de la FGTB aux partis politique pour faire de la pension minimum à 1500 euros un point essentiel de leur programme.

Pages