Gouvernement

À l’heure où se réunit le conclave budgétaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le PTB tire la sonnette d’alarme. « Couper dans les budgets alors que l’enseignement francophone est l’un des plus inégalitaires de l’OCDE va avoir des conséquences graves. Cela ne fera qu’aggraver la fracture sociale. C’est simple : chaque euro supprimé fera remonter d’un cran les inégalités », estime Ruddy Warnier, député à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Depuis le mois d’août, des citoyens du Nord du pays s’organisent contre les mesures d’austérité que le gouvernement flamand de Geert Bourgeois (N-VA) entend bien imposer. Le monde culturel, associatif, organisations de jeunesse ou syndicales se sont regroupés en Flandre au sein de la plateforme Hart boven hard (que l’on peut traduire par « le cœur, pas la rigueur »). Premier rendez-vous : ce lundi 22 septembre, à l’occasion de la rentrée politique du Parlement flamand.

Discours de Peter Mertens, président du PTB, à ManiFiesta, samedi 20 septembre 2014, Bredene.

La coalition de droite va fortement durcir les règles d’accès à la pension, était-il annoncé dans la presse hier, 18 septembre. Le service d’études du PTB a analysé l’impact concret des mesures présentées, sur base des données déjà connues. Il en ressort que les conséquences sont particulièrement considérables.

En commission de la Chambre, le député Marco Van Hees (PTB) est intervenu pour mettre en balance les intérêts économiques et les risques physiques pour les personnes en cas de black-out énergétique cet hiver. Il a également posé la question des responsabilités... et de l’indemnisation des dommages.

Début 2013, Jean-Claude Marcourt, ministre de l’enseignement supérieur de la Communauté française présentait son décret « Paysage ». Aujourd’hui, une série de mesures prévues par celui-ci entrent en application.  Déjà à l’époque, Comac, le mouvement de jeunes du PTB, dénonçait dans une carte blanche un décret qui « ne va pas dans le bon sens ».

Les organisations syndicales organiseront un « rassemblement d’avertissement » au prochain gouvernement ce mardi 23 septembre à la place de la Monnaie, à Bruxelles, de 11h à 13h. C'est ce qu’elles ont annoncé aujourd’hui à la presse. Objectif ? Rassembler 5000 militants contre l’austérité et pour la justice sociale.

« Nous déposons un recours devant le Conseil d’Etat contre la décision du ministre Furlan de refuser au PTB les mandats auxquels il a droit dans les sociétés communales et intercommunales », annonce Frédéric Gillot, député wallon du PTB.

Le PTB s’oppose aux plans des négociateurs du gouvernement fédéral qui veulent prolonger l’activité des centrales nucléaires Doel 1 et 2. Le PTB souligne le danger mortel de cette option, et veut que les bénéfices exorbitants du nucléaire soient désormais consacrés à investir dans la production d’énergie durable.

« Ils veulent faire une copie de Thatcher », dénonce Marc Leemans, président de la CSC, dans De Standaard du 29 août dernier. « Ils », ce sont les partis qui négocient le futur gouvernement de droite. Il fait référence à l’ancienne Première ministre britannique qui avait cassé le service public, les syndicats pour faire des cadeaux aux riches et aux multinationales. Les organisations syndicales se préparent à une rentrée agitée.

Pages