Modèle kiwi

La chaîne MediCare-Market a lancé une grande campagne de publicité pour pouvoir vendre ses produits et même les médicaments en libre-accès. Cet acteur commercial utilise à cet effet l’attention médiatique suscitée par le voyage en bus organisé le 6 mai par Médecine pour le Peuple (MPLP) à Hulst et à Maastricht. Le réseau de maisons médicales du PTB se distancie de cette campagne. 

Le PTB a récemment lancé une pétition pour l’instauration du modèle kiwi. Celui-ci permet de réduire le prix des médicaments, au profit des patients et de la sécurité sociale. L’Inami a passé en revue les calculs du PTB, et confirme qu’une économie substantielle peut être réalisée.

" De plus en plus de Belges s'inquiètent de voir les médicaments toujours plus chers. Des médicaments qui coûtent chez nous de cinq à dix fois plus que chez nos voisins néerlandais. En guise de protestation, 400 Belges se sont rendus ce week-end dans la ville frontalière de Hulst, aux Pays-Bas, pour y acheter des médicaments " écrit Peter Mertens, le président du PTB, dans une carte-blanche parue sur le site du Vif.

Les spécialistes de la santé du PTB et médecins à Médecine pour le Peuple Dirk Van Duppen et Sofie Merckx ont montré dans une nouvelle étude qu’organiser un système d’appel d’offres pour les 25 médicaments qui coûtent le plus cher en remboursement à l’Inami permettrait d’économiser 480 millions d’euros. C’est le principe du modèle kiwi. Une proposition que vous pouvez soutenir en signant la pétition « Choisis le kiwi, Maggie ».

Dès le 1er avril 2017, on payera plus cher des médicaments indispensables et très fréquemment utilisés ? Il y a moyen de faire autrement. Médecine pour le Peuple et le PTB lancent une nouvelle campagne de cartes contre la hausse du prix de médicaments très utilisés et pour l’introduction du modèle kiwi.

La ministre Maggie De Block (Open VLD) économise des centaines de millions dans les soins de santé. « Il n’y a pas d’alternative à notre politique », soutient la politicienne libérale.