PTB

Visiblement, pour Didier Reynders, il y a des questions qui gênent.

L’application du modèle kiwi pourrait faire considérablement baisser le prix des médicaments, au bénéfice à la fois au patient et à l’État. Mais la ministre de la Santé Maggie De Block balaie cette proposition du revers de la main. Dirk Van Duppen et Sofie Merckx, médecins à Médecine pour le Peuple et spécialistes santé du PTB, réfutent point par point les arguments de la ministre.

Les spécialistes de la santé du PTB et médecins à Médecine pour le Peuple Dirk Van Duppen et Sofie Merckx ont montré dans une nouvelle étude qu’organiser un système d’appel d’offres pour les 25 médicaments qui coûtent le plus cher en remboursement à l’Inami permettrait d’économiser 480 millions d’euros. C’est le principe du modèle kiwi. Une proposition que vous pouvez soutenir en signant la pétition « Choisis le kiwi, Maggie ».

Raoul Hedebouw a été attaqué à l’arme blanche en marge de son discours du 1er mai à Liège. Les blessures sont légères et les motifs de l’agresseur sont encore inconnus. Raoul Hedebouw a néanmoins tenu son discours, en commençant par s’exclamer : « Il en faudra plus pour nous faire taire. » Peter Mertens, le président du PTB, qui s'est dit « profondément choqué » par cette agression, lui a transmis ses encouragements depuis Anvers, où il a tenu un discours sous le thème « Change the system ».

« Le gouvernement vient de prendre certaines mesures de bon sens en matière d’éthique, mais les changements apportés restent légers », estime Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB.

Les élections françaises montrent une nouvelle fois le ras-le-bol des citoyens européens face aux politiques traditionnels, estime le porte-parole du PTB Raoul Hedebouw interviewé par l’émission de télévision flamande Terzake. Il a également pointé l’émergence d’une nouvelle gauche, avec le bon score réalisé par Jean-Luc Mélenchon (20 %). Raoul Hedebouw a par ailleurs mis en garde contre Emmanuel Macron, qui va « systématiquement casser les acquis sociaux », d’où le besoin de déjà organiser une résistance sociale. (Images VRT, 24/4)

Le magazine Flair du 12 avril 2017 a donné la parole à différentes jeunes femmes sur leur engagement politique dans un dossier « J'ai 24 ans et je fais de la politique ». Parmi elles, Axelle Thirifays, 28 ans, prof d’espagnol en secondaire et responsable du PTB à Namur. Une interview qui révèle un peu de la richesse humaine du PTB. Si le récit d'Axelle t'inspire, n'hésite pas à nous rejoindre.

« C’est le 1% de la société qui détient de plus en plus de leviers de l’économie. Ça pose d’abord un problème de répartition des richesses, mais ça pose aussi un problème démocratique.

Le 6 avril dernier, Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB, était l'invité de Jeudi en Prime (RTBF). L'occasion d'aborder les récents sondages, la laïcité et l'islamophobie, la Taxe des millionnaires, ainsi que la réduction du temps de travail : « Burn out, fatigue, ça suffit. Répartissons le travail, avec des semaines de 30 heures. Et c’est possible : les travailleurs n’ont jamais produit autant de richesses. »

Beau reportage sur le lancement du nouveau porte-parole francophone du PTB, Germain Mugemangango. L’actuel président du PTB hennuyer remplace Raoul Hedebouw dans cette fonction.

Pages