Justice

«Monsieur le ministre, vous aviez fait des promesses après le grand mouvement de grève dans les prisons en 2016. Où en sont-elles aujourd’hui ? Sur le plan des effectifs, 30 agents sont perdus chaque mois.

Mounir vit et travaille depuis 12 ans en Belgique. Il y a aussi développé un engagement fort en faveur de l'égalité des droits pour tous les travailleurs. Mais il est jugé « illégal » par l’État, et se trouve aujourd'hui dans un centre fermé. « Nous voulons pouvoir contribuer à la sécurité sociale, mais le gouvernement nous traite comme des criminels. »

Ce matin, au Parlement, la discussion du projet de loi sur les visites domiciliaires a de nouveau été ajournée. Les tensions au sein du gouvernement, où ce sont surtout le CD&V et le MR qui s’opposent au projet du secrétaire d’État Theo Francken, en seraient la cause. Le PTB en prend bonne note, mais met en garde contre le fait que quelques amendements ne pourront changer le caractère de la loi.

Ce 12 décembre, les partis au gouvernement ont tenté d'approuver en Commission Justice un projet de loi qui réhabilite la loi de transaction pénale. La loi avait pourtant été recalée par la Cour constitutionnelle. Mais le gouvernement ne veut visiblement pas s’attaquer à une grande délinquance qui nous fait perdre 36 milliards d’euros par an.

L’homme qui a agressé le député fédéral et porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, le 1er mai 2017, a été condamné à 28 mois de prison avec sursis pour les trois quarts, et une amende de 800 euros, également avec sursis. Nous avons demandé une réaction à l’avocat de Raoul Hedebouw.

Herwig Lerouge était, dès 1985, l’un des premiers à avancer la piste que, derrière les Tueurs du Brabant, qui semaient la terreur en Belgique à l'époque, se cachait une cellule d'extrême droite au sein du groupe Diane, unité d'élite de la gendarmerie. Aujourd’hui que cette piste semble se confirmer, il fait le point. Après 32 ans de sabotage de l'enquête sur un des plus grands crimes politiques dans l'histoire de la Belgique, va-t-on enfin avoir une percée ?

Peu de pays reconnaissent le droit à l’avortement comme un droit humain fondamental. Partout dans le monde, le libre choix des femmes à devenir mère ou pas est de plus en plus mis sous pression. Le PTB, son mouvement des femmes Marianne et son mouvement étudiant Comac participeront à la manifestation européenne pour le droit de chaque femme à disposer de son corps.

Des factures d’eau, de gaz ou d’électricité qu’on vous réclame encore 5 ans plus tard ? Le gouvernement Michel veut s’assurer que c’est bien possible. Pour cela, il a glissé une modification du code civil au milieu d’un texte de loi fourre-tout, surnommé à juste titre « Pot-pourri ».

Le jeudi 29 juin, le Parlement fédéral se prononce sur un projet de loi qui vide le secret professionnel des travailleurs sociaux de sa substance. Le PTB a voté contre ce projet de loi et se joint ainsi à l’appel de plus de 60 organisations de la société civile. Nous souscrivons à leurs revendications et reproduisons ci-dessous leur appel.

Est-ce que la Belgique a offert une honorabilité au milliardaire français, en lui permettant d'échapper à son procès ? Le PTB juge choquante et inquiétante la décision du parquet de Bruxelles – avec l'aval du ministre de la Justice – d'accorder une transaction pénale à Bernard Arnault.

Pages